Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La FIM-CSN demande au gouvernement et aux partis de l’opposition d’agir pour la Davie

Du même SUJET

Repenser et relancer le Québec

Repenser et relancer le Québec

La fin abrupte du projet de loi 61 aura eu le mérite de démontrer deux choses. D’un…
La CSN dénonce l’inertie du gouvernement

La CSN dénonce l’inertie du gouvernement

La mise à pied annoncée pour l’automne de 87 personnes à l’usine de Bombardier de La…
La FIM–CSN salue le choix de la Davie

La FIM–CSN salue le choix de la Davie

À la suite de l’annonce de Marc Garneau, ministre fédéral des Transports, la Fédération de l’industrie…
Du pain sur la planche pour les trois prochaines années

Du pain sur la planche pour les trois prochaines années

Lors du 28e congrès du Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine–CSN (CCGÎM) qui s’est…
La FIM–CSN demande un maximum de contenu local

La FIM–CSN demande un maximum de contenu local

La Fédération de l’industrie manufacturière–CSN demande au gouvernement de François Legault d’inclure un maximum de contenu…
Un autre coup dur pour Bombardier La Pocatière

Un autre coup dur pour Bombardier La Pocatière

Le Syndicat des employés de Bombardier La Pocatière–CSN (SEBLP), le Conseil central du Bas-Saint-Laurent–CSN (CCBSL) et…

Stratégie nationale de construction navale

csn070

La FIM-CSN demande au gouvernement et aux partis de l’opposition d’agir pour la Davie

La Fédération de l’industrie manufacturière (FIM–CSN) se réjouit de l’annonce qui devrait être faite aujourd’hui par le gouvernement canadien en ce qui a trait à l’octroi du contrat d’entretien de trois frégates canadiennes au chantier naval Davie. Toutefois, la FIM regrette qu’il ne soit pas encore question d’intégrer sans plus attendre le chantier Davie à la Stratégie nationale de construction navale canadienne.

« Le travail sur l’entretien des frégates, qui s’échelonnera sur une dizaine d’années, offrira une stabilité au chantier et permettra à plusieurs centaines de travailleuses et de travailleurs d’avoir un emploi garanti. Nous sommes très heureux de l’annonce d’aujourd’hui », souligne d’abord le président de la FIM–CSN, Louis Bégin.

Le président de la FIM–CSN déplore par ailleurs de voir que le gouvernement ne semble pas avoir l’intention d’intégrer dès maintenant le chantier à l’actuelle Stratégie nationale de construction navale canadienne. « Pourquoi Justin Trudeau n’agirait-il pas tout de suite pour mettre un terme à l’injustice commise par Stephen Harper, qui avait volontairement écarté la Davie de la Stratégie nationale au profit des chantiers d’Halifax et de Vancouver? » a-t-il lancé.

Louis Bégin demande également aux partis de l’opposition d’agir pour que la situation soit enfin corrigée. « Il n’est pas acceptable que le Chantier Davie soit encore aujourd’hui réduit à devoir quêter les contrats. Tous les partis à Ottawa doivent s’unir pour faire pression sur le gouvernement, afin que le chantier obtienne enfin la reconnaissance qui lui est due dans la stratégie nationale. Il n’y a aucune raison de remettre à plus tard cette affaire qui aurait dû être faite depuis longtemps », a-t-il conclu.

 

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket