Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La fin d’un long conflit

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Où sont les mesures structurantes ?

Où sont les mesures structurantes ?

Alors que le ministre de l’Économie Éric Girard livrait aujourd’hui à Québec sa mise à jour…
Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…
Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

La CSN et ses fédérations estiment que le réseau de l’éducation va continuer à accumuler les…

Entente de principe au Château Mont-Sainte-Anne

La fin d’un long conflit

C’est dans une proportion de 85 % que les 102 syndiqué-es de l’hôtel Château-Mont-Sainte-Anne ont entériné l’entente de principe survenue plus tôt avec leur employeur, mettant ainsi fin au lock-out qui durait depuis le 4 avril dernier. Le courage et la détermination des travailleuses et travailleurs de l’hôtel leur a permis de rentrer au travail la tête haute.

La nouvelle convention collective, d’une durée de 7 ans, prévoit des augmentations salariales de 9 % ainsi qu’un montant forfaitaire de 2 %. Elle exclut également tous les reculs importants demandés par l’employeur au début du conflit. Outre les augmentations salariales, l’entente prévoit une garantie d’heures consécutives pour les employés qui ne bénéficient pas des pourboires.

L’entente de principe est survenue le lendemain de l’annonce de la vente et de la conversion en condominiums résidentiels du principal concurrent du Château-Mont-Sainte-Anne, l’hôtel Val-des-Neiges.

Les 102 travailleuses et travailleurs sont membres de la Fédération du commerce qui compte 37 700 membres, dont plus de 7200 dans les hôtels du Québec. La CSN regroupe 300 000 syndiqué-es tant des secteurs public que privé, et ce, dans toutes les régions du Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket