La FNEEQ–CSN, solidaire des communautés autochtones

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

Avec ses alliés des autres grandes centrales syndicales et les organismes de défense des chômeurs, la…
COP15 : il faudra tenir compte des personnes qui vivent des ressources naturelles

COP15 : il faudra tenir compte des personnes qui vivent des ressources naturelles

La CSN accueille favorablement l’accord historique intervenu à la COP15 de Montréal cette semaine pour la…
Mobilisations dans cinq villes québécoises pour réclamer un programme de régularisation véritablement inclusif des personnes sans-papiers

Mobilisations dans cinq villes québécoises pour réclamer un programme de régularisation véritablement inclusif des personnes sans-papiers

Trente organisations communautaires et syndicales se rassemblent, appuyées par de nombreux groupes et individus des milieux…
Le projet de loi C-11 doit rétablir l’équilibre avec les géants du numérique, plaide la FNCC–CSN

Le projet de loi C-11 doit rétablir l’équilibre avec les géants du numérique, plaide la FNCC–CSN

C’est aujourd’hui que la Fédération nationale des communications et de la culture (FNCC–CSN) présentera son mémoire…
Il ne faut pas oublier celles et ceux qui vivent de la forêt

Il ne faut pas oublier celles et ceux qui vivent de la forêt

Afin de rétablir la population de caribous forestiers, la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM–CSN) est consciente…
Alliance historique entre la CSN et Nature Québec pour protéger les forêts

Alliance historique entre la CSN et Nature Québec pour protéger les forêts

Nature Québec et la Confédération des syndicats nationaux lancent aujourd’hui une alliance pour revendiquer des améliorations…

Rapport final de l’ENFFADA

Photo : Pax Ahimsa Gethen, Wikimedia commons
Photo : Pax Ahimsa Gethen, Wikimedia commons

La FNEEQ–CSN, solidaire des communautés autochtones

Le rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues ou assassinées (ENFFADA), qui vient de paraître, cerne des mesures concrètes qui exigent un engagement de la part de plusieurs acteurs, dont ceux du milieu de l’éducation. La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQCSN) souhaite apporter sa contribution en lançant, notamment, un appel à tous ses membres afin de les inviter à éduquer et à sensibiliser les étudiantes et les étudiants sur cette question.

Pour Caroline Quesnel, présidente de la FNEEQCSN, les appels à la justice lancés dans le rapport exigent une transformation radicale et nécessaire de nos rapports avec les autochtones, en particulier avec les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA. « À la lumière des nombreux témoignages et analyses contenus dans ce rapport, les enseignantes et les enseignants doivent avant tout actualiser leurs connaissances au sujet des pratiques coloniales de l’État. Ce travail doit cependant s’effectuer en étroite collaboration avec les autochtones », précise-t-elle. La FNEEQCSN invite ses membres à consulter le guide pédagogique produit par l’équipe de l’ENFFADA à leur intention.

La FNEEQCSN compte des membres qui œuvrent dans des écoles innues à Pessamit et à Mashteuiatsh. « Nous devons travailler ensemble avec confiance et respect si nous voulons expurger toute hiérarchisation entre des groupes humains », affirme Marlène Paul, présidente du Syndicat des travailleuses et travailleurs de MashteuiatshCSN, un syndicat composé d’enseignantes et d’enseignants de la communauté innue située au Lac Saint-Jean.

Déjà en 2015, lors de son congrès triennal, la FNEEQCSN avait adopté une proposition pour exiger des gouvernements fédéral et provinciaux qu’ils mettent en place des mesures concrètes, en collaboration avec les conseils de bande et les collectivités, pour contrer la violence intra-familiale et les disparitions de femmes autochtones. Il faut que ce rapport d’enquête ait des suites rapides et tangibles.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket