3 avril 2016

La FP-CSN déplore le transfert d'activités des CLSC vers les groupes de médecine de famille

La FP-CSN déplore le transfert annoncé d'une partie des activités des CLSC vers les groupes de médecine de famille (GMF) et doute de l'effet de ces mesures sur l'efficacité dans la prestation de services.

La Fédération des professionnèles de la CSN (FP-CSN) déplore le transfert annoncé d’une partie des activités des CLSC vers les groupes de médecine de famille (GMF) et doute de l’effet de ces mesures sur l’efficacité dans la prestation de services.

« En transférant les ressources vers les GMF, les services sociaux se donneront selon une approche uniquement médicale. On change complètement de paradigme dans la façon d’assurer ces services, assure Ginette Langlois, présidente de la FP-CSN. Alors qu’il existe déjà une organisation des services professionnels selon une approche interdisciplinaire qui fonctionne bien, soit les CLSC, il vaut mieux resserrer les liens entre les CLSC et les GMF. Les CLSC assurent déjà le bon service, au bon moment, par le bon professionnel », estime-t-elle.

Malheureusement, au fil des fusions d’établissements depuis le début des années 2000, le ministère de la Santé et des Services sociaux a délaissé peu à peu le modèle des CLSC pour se diriger vers un modèle plus médicalisé. Ainsi, la prévention est mise de côté pour faire place à une approche axée sur les soins curatifs. À titre d’exemple, les travailleurs sociaux en CLSC mettent l’accent sur la prévention, ce qui permet de limiter par la suite les interventions de type curatif.

Ce transfert de ressources vers les GMF risque donc de s’accompagner d’une nouvelle façon d’assurer les services. « Nous sommes d’accord sur l’objectif de sortir de l’hospitalo-centrisme, mais cette nouvelle approche demeure tout de même centrée sur l’aspect médical. Or, il est possible et parfois souhaitable d’offrir ces services sans passer par un médecin. Au lieu de rendre le continuum de service plus fluide, il semble qu’on le complexifie inutilement. Pourquoi changer une formule qui a fait ses preuves? », se demande la présidente de la FP-CSN. La nouvelle directive ministérielle risque donc de limiter davantage l’accessibilité des services psychosociaux.

La Fédération des professionnèles de la CSN compte plus de 8 000 membres, principalement dans les secteurs de la santé, des services sociaux et de l’éducation.

← Précédent Le comité des jeunes de la CSN demeure sur sa faim 31 mars 2016
Suivant → Quelle amélioration ? 5 avril 2016
Partager
Source
Fédération des professionnèles (FP–CSN)

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/la-fp-csn-deplore-le-transfert-dactivites-des-clsc-vers-les-groupes-de-medecine-de-famille/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.