Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La Maison de Radio-Canada appartient à tous

Du même SUJET

Le CRTC ne doit pas assouplir les conditions imposées à Radio-Canada

Le CRTC ne doit pas assouplir les conditions imposées à Radio-Canada

Le Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada (STTRC) et la Fédération nationale des communications…
Le STTRC dénonce à nouveau une coupe à blanc faite à Radio-Canada

Le STTRC dénonce à nouveau une coupe à blanc faite à Radio-Canada

Le syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada (STTRC) dénonce la suppression de 13 postes…
Un pas dans la bonne direction

Un pas dans la bonne direction

Voilà une trentaine d’années que le système réglementaire et l’écosystème de financement de la production et…
Des recommandations à la hauteur des défis

Des recommandations à la hauteur des défis

La Fédération nationale des communications (FNC) accueille favorablement le rapport déposé par le Groupe d’examen du…
Nouvelle maison de Radio-Canada: y a-t-il des fondations solides ?

Nouvelle maison de Radio-Canada: y a-t-il des fondations solides ?

Il y a beaucoup plus de questions que de réponses dans le dossier de la nouvelle…
Coup dur pour les employé-es de Radio-Canada

Coup dur pour les employé-es de Radio-Canada

La Société Radio-Canada (SRC) a annoncé aujourd’hui la suppression de neuf postes à la station de…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Transaction immobilière

014 BBQ Radio-Can 118 11 septembre 2015  photo Michel Giroux

La Maison de Radio-Canada appartient à tous

Le Syndicat des communications de Radio-Canada (SCRC) est consterné d’apprendre par l’entremise des médias qu’une douzaine d’offres d’achat ont été déposées pour acquérir l’immeuble et le terrain de Radio-Canada, dont celle du promoteur Philip O’Brien.

Les acheteurs avaient jusqu’au 18 mars pour se manifester et la direction de Radio-Canada n’a pas jugé bon d’informer le syndicat à ce sujet. Elle s’est contentée de diffuser un communiqué laconique bien après qu’un des promoteurs eût fait l’annonce aux médias.

Encore une fois, nous réitérons notre exigence de suspendre toute action liée à la vente de la Maison de Radio-Canada. Et malgré qu’elle envisage des consultations publiques, la ministre du Patrimoine doit exercer ses prérogatives pour mettre un frein à cette opération avant qu’il ne soit trop tard.

Nous rappelons qu’en vertu de l’article 48 de la Loi sur la radiodiffusion : « La Société ne peut, sans l’agrément du gouverneur en conseil [c’est-à-dire, le Conseil des ministres], contracter de quelque manière que ce soit en vue de l’acquisition de biens immeubles ou de l’aliénation de biens meubles ou immeubles – sauf les matériaux ou sujets d’émission et les droits y afférents – ni conclure, pour l’utilisation ou l’occupation de biens immeubles, de bail ou d’autre forme d’accord, lorsque la somme en jeu dépasse quatre millions de dollars ou le montant supérieur prévu par décret du gouverneur en conseil. »

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket