Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La ministre Beauchamp doit rapidement donner suite aux recommandations

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Rapport du Comité mixte sur le transport scolaire

La ministre Beauchamp doit rapidement donner suite aux recommandations

Le Conseil central du Montréal métropolitain – CSN (CCMM-CSN) interpelle la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), madame Line Beauchamp, pour que celle-ci donne rapidement suite aux recommandations du Comité mixte sur le transport scolaire. Les travaux de ce comité sont terminés depuis le 12 janvier dernier et le rapport a été déposé à la ministre dans les jours qui ont suivi. Unanimement, les membres ont convenu de mettre en place un comité de travail ayant pour mandat de réaliser un exercice complet d’évaluation de l’emploi de conductrice et de conducteur de transport scolaire sur la base d’emplois comparables. Ce comité sera composé de représentantes et de représentants de l’Association du transport écolier du Québec (ATEQ), de l’Association des propriétaires d’autobus du Québec (APAQ), de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), de la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ), de la Centrale des syndicats démocratiques (CSD) et du gouvernement. « À ce jour, nous n’avons eu aucune réponse de la ministre. Pourtant, elle avait pris la décision de mettre ce comité sur pied. Elle doit donc rapidement donner suite aux recommandations unanimes incluses dans ce rapport. Maintenant que tous les intervenants reconnaissent qu’un exercice d’évaluation de l’emploi doit impérativement être fait, le gouvernement doit agir pour que ce métier soit enfin reconnu à sa juste valeur », de préciser Gaétan Châteauneuf, président du CCMM-CSN. Afin d’inciter madame Beauchamp à aller de l’avant dans cette démarche, le Secteur transport scolaire (STS) de la Fédération des employées et employés de services publics – CSN a adopté un plan d’action. Des assemblées générales ont déjà eu lieu pour en informer les membres. Cette semaine, diverses conférences de presse seront tenues pour signifier clairement nos demandes. Des rencontres avec les responsables des différents partis politiques auront également lieu durant le mois de mars. Le STS compte également interpeller les comités de parents et les commissaires des commissions scolaires pour expliquer leurs revendications. Enfin, d’autres actions de visibilité sont prévues si nos appels demeurent sans réponse. « Les membres du STS sont plus mobilisés que jamais et ils sont prêts à aller jusqu’au bout pour enfin obtenir la reconnaissance de leur métier. Celle-ci doit passer par une évaluation sérieuse de notre emploi qui viendra documenter noir sur blanc toute la légitimité de notre lutte. D’ici là, nous resterons actifs sur la place publique pour que nos revendications soient entendues », de souligner Jacques Forgues, président du STS. Le CCMM-CSN rassemble tous les membres de la CSN de la région de Montréal, de Laval et du Grand Nord, soit plus de 92 000 travailleuses et travailleurs œuvrant dans tous les secteurs d’activité, tels la construction, la santé et les services sociaux, les communications, la métallurgie, la forêt, le papier, les services publics, l’éducation et le commerce, répartis dans quelque 400 syndicats. Le Secteur transport scolaire de la Fédération des employées et employés de services publics – CSN rassemble environ 3000 travailleuses et travailleurs.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket