Marche citoyenne à Sorel-Tracy

La population dans la rue pour le bronchoscope

17 mars 2017

« Nous sommes dans la rue ce soir pour nous assurer que le gouvernement comprenne le message : nous voulons cet appareil et nous nous battrons pour l’obtenir », a indiqué Jean-Marc Lebeau, citoyen de Sorel-Tracy.
Partager
Région
  • Montérégie
Source
Conseil central de la Montérégie (CCM–CSN)
Pour information
Jérôme Laurent 450 743-5503
jerome.laurent@csn.qc.ca

Des centaines de citoyens et citoyennes de la région ont pris les rues de Sorel-Tracy d’assaut, ce vendredi, afin de faire comprendre au gouvernement l’importance de permettre à l’Hôtel-Dieu de Sorel de se doter d’un appareil bronchoscope.   

Les participants ont quitté l’Hôtel de ville de Sorel-Tracy en fin d’après-midi, pour se rendre à pied à l’Hôtel-Dieu de Sorel. Accompagnés par le maire Serge Péloquin et par la présidente du Conseil central de la Montérégie – CSN, Annette Herbeuval, les citoyennes et citoyens ont marché en arborant des masques de protection respiratoire.

« Nous sommes dans la rue ce soir pour nous assurer que le gouvernement comprenne le message : nous voulons cet appareil et nous nous battrons pour l’obtenir », a indiqué Jean-Marc Lebeau, citoyen de Sorel-Tracy. Parmi les marcheurs, plusieurs malades des poumons ont signifié la différence qu’un appareil bronchoscope peut faire pour des gens comme eux.

De son côté Annette Herbeuval, présidente du Conseil central de la Montérégie, a voulu assurer à la population l’appui indéfectible de la CSN dans cette lutte. « La CSN sera là pour soutenir les gens de la région. C’est leur combat et nous serons là pour les appuyer tant et aussi longtemps qu’il le faudra » a-t-elle précisé.

Photos : Michel Giroux

Finalement, le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a tenu à apporter son soutien à la Fondation Hôtel-Dieu et à poursuivre la dénonciation de cette situation aberrante. « Priver la population d’un équipement médical qu’elle s’est payé elle-même, cela n’a aucun sens. L’argent est disponible, le local est aux normes, les pneumologues sont prêts, mais nous devons quand même nous heurter à un refus du ministère. Le ministre doit comprendre que cet appareil est une nécessité pour Sorel-Tracy, une région où le taux de maladies pulmonaires est très élevé », a déclaré M. Péloquin.

← Précédent L’entente de principe est adoptée massivement 16 mars 2017
Suivant → Le SPUQO s’inquiète de l’offre de cours 21 mars 2017

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/la-population-dans-la-rue-pour-le-bronchoscope/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.