La réforme du système préhospitalier doit s’attaquer à la surcharge du personnel

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Du jamais vu pour les paramédics !

Du jamais vu pour les paramédics !

Depuis quelques semaines, la situation se dégrade pour les paramédics de la ville de Québec. Cette…
Répondants médicaux d’urgence - De la reconnaissance, maintenant !

Répondants médicaux d’urgence - De la reconnaissance, maintenant !

Des répondantes et répondants médicaux d’urgence de Sherbrooke et de Montréal ainsi que du personnel administratif…
Les paramédics d’Urgences-Santé en moyens de pression dès lundi

Les paramédics d’Urgences-Santé en moyens de pression dès lundi

(Montréal, le 9 juillet 2022) Aux prises avec un manque de main-d’œuvre insoutenable, une situation qui n’a…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Entente de principe pour les paramédics

Entente de principe pour les paramédics

La samedi 7 mai 2022, le comité de négociation des paramédics et les représentants patronaux ont…
Nous allons nous retrouver avec des bris de service, préviennent les paramédics

Nous allons nous retrouver avec des bris de service, préviennent les paramédics

Plus d’une vingtaine de paramédics ont récemment quitté leur emploi chez Ambulances Demers ou sont en…

Création du Comité national de transformation du système préhospitalier d’urgence

Crédit photo : Dominic Morissette
Crédit photo : Dominic Morissette

La réforme du système préhospitalier doit s’attaquer à la surcharge du personnel

La CSN salue l’initiative du Ministère de la Santé et des service sociaux de créer un Comité national de transformation du système préhospitalier d’urgence et assure son entière collaboration.

« Ce travail de réflexion, nous l’avons entamé depuis un bon moment avec ceux et celles qui connaissent le mieux la réalité du système préhospitalier, soit les travailleuses et les travailleurs. Nous avons déjà mis sur pied plusieurs comités au sein de notre organisation et nous espérons que notre voix soit entendue pendant ces travaux », a souligné Lucie Longchamps, vice-présidente à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN).

« Je me réjouis de voir la décision du ministère, mais je tiens à leur rappeler qu’ils n’ont toujours pas respecté les engagements qu’ils ont pris quant à notre charge de travail et à l’amélioration du service auprès de la population. Dans plusieurs régions, nous sommes encore en attente de rajouts d’heures de service et du déploiement complet des heures de service octroyées en 2017, tandis que dans d’autres, on attend la conversion des horaires de faction en horaire à l’heure. Une révision à plus long terme est nécessaire, mais il ne faut pas oublier la réalité actuelle qui nécessite qu’on s’occupe des paramédics » a rajouté Jean Gagnon, représentant du secteur préhospitalier à la FSSS-CSN.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket