30 novembre 2018

Le gouvernement Legault doit appliquer son humanisme aux aîné-es

Le premier ministre François Legault semble sensible à cette question des soins aux aîné-es et aux personnes lourdement handicapées. Il doit maintenant agir.

Le rapport de la protectrice du citoyen, Marie Rinfret, a souligné de nombreux problèmes de maltraitance envers les aîné-es dans les CHSLD et dans les centres d’hébergement privés. Le rapport souligne notamment les délais pour les bains, l’hygiène buccale, le rasage et la coiffure. Il s’agit de cas bien pire que l’utilisation de pommes de terre en poudre dans les cuisines!

 

Le premier ministre François Legault semble sensible à cette question des soins aux aîné-es et aux personnes lourdement handicapées. « Le gouvernement est aussi déterminé à insuffler une bonne dose d’humanisme dans les soins prodigués aux aîné-es et aux plus jeunes patients dans les CHSLD », a déclaré le premier ministre, dans son discours inaugural. Même son de cloche de la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, qui s’est dit « extrêmement troublée » par les constats de la protectrice du citoyen dévoilés le 29 novembre.

 

« La CSN le martèle depuis longtemps, il faut dès maintenant prendre soin de ceux qui donnent les soins si on veut vraiment améliorer le sort de nos aîné-es », affirme Jean Lacharité, vice-président de la CSN.

 

La pénurie actuelle de personnel ne fait qu’ajouter à la charge de travail de ceux qui restent. Cette situation crée un cercle vicieux qui fait en sorte qu’il devient extrêmement difficile d’assurer des soins humains en tout temps. « Le premier ministre propose d’augmenter le nombre de préposé-es aux bénéficiaires. C’est un bon point de départ, mais pour y arriver il faudra des horaires et des conditions de travail attractives », insiste Jean Lacharité. La création d’un ordre professionnel des préposé-es aux bénéficiaires et l’imposition de sanctions, comme l’évoque la ministre Blais, ne sont certainement pas le geste prioritaire dans l’état actuel du réseau. La CSN estime par ailleurs que le gouvernement devrait se préoccuper également du sort de nos aîné-es qui se retrouvent en centre d’hébergement privé (CHP) par un rehaussement des normes afin d’assurer des soins plus humains.

← Précédent Rémunération dans les services publics : un retard toujours important 29 novembre 2018
Suivant → 1er décembre : Journée mondiale de lutte contre le sida 1 décembre 2018
Partager
Source
Confédération des syndicats nationaux (CSN)

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/le-gouvernement-legault-doit-appliquer-son-humanisme-aux-aine-es/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.