Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le ministre Pierre Arcand doit stopper l’hémorragie

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

La patience des salarié-es du cimetière Notre-Dame-des-Neiges a ses limites

La patience des salarié-es du cimetière Notre-Dame-des-Neiges a ses limites

En grève depuis le 20 septembre dernier, le Syndicat des employé-es de bureau du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges…
Violence au quotidien pour les intervenantes et intervenants de la Maison d'accueil pour sans-abri, silence radio de la part de l'employeur

Violence au quotidien pour les intervenantes et intervenants de la Maison d'accueil pour sans-abri, silence radio de la part de l'employeur

Constatant une augmentation de la violence à l’endroit des membres qu’il représente, le Syndicat des travailleuses…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…
Le plus important syndicat du milieu de la santé annonce ses revendications

Le plus important syndicat du milieu de la santé annonce ses revendications

En vue des élections du 3 octobre prochain, la FSSS–CSN dévoile ses revendications afin de permettre…
Répondants médicaux d’urgence - De la reconnaissance, maintenant !

Répondants médicaux d’urgence - De la reconnaissance, maintenant !

Des répondantes et répondants médicaux d’urgence de Sherbrooke et de Montréal ainsi que du personnel administratif…
Les travailleuses et travailleurs de Rolls-Royce Canada manifestent leur mécontentement

Les travailleuses et travailleurs de Rolls-Royce Canada manifestent leur mécontentement

Après plus de quatre mois de lockout, les travailleuses et les travailleurs de Rolls-Royce ont investi…

Déménagement des laboratoires médicaux vers le Saguenay–Lac-St-Jean

2016-05-06-blocage_cote_nord_panorama

Le ministre Pierre Arcand doit stopper l’hémorragie

Des travailleuses et des travailleurs membres du Conseil central Côte-Nord – CSN, la Table des groupes populaires ainsi que des citoyens et des citoyennes de la région occupent la route 172 depuis 8 h ce matin, afin de protester contre les déménagements de plusieurs points de service et centres décisionnels gouvernementaux de la Côte-Nord vers le Saguenay–Lac-St-Jean. Une demande de rencontre avec le ministre responsable de la région, Pierre Arcand, est exigée.

Optilab, la goutte de trop

« La goutte qui a fait déborder le vase, c’est la décision de déménager des laboratoires médicaux, dans la foulée du projet Optilab, de notre région vers le Saguenay, explique le président du Conseil central Côte-Nord – CSN, Guillaume Tremblay. La nouvelle politique de fusionner plusieurs laboratoires se traduira inévitablement par une accessibilité réduite aux services de proximité et des pertes d’emplois qui auront un impact économique négatif sur la région ». Sans compter les risques liés aux transports d’échantillons, qui pourraient être endommagés, les erreurs d’analyse qui pourraient augmenter, et les délais qui seront plus longs.

Une région dévitalisée au profit du Saguenay-Lac-St-Jean

Le projet Optilab vient s’ajouter à d’importantes décisions qui contribuent, petit à petit, à dévitaliser la Côte-Nord. « Depuis un certain temps, nous savons que des postes de directions régionales sont soit abolis, comme c’est le cas au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, soit fusionnés avec ceux du Saguenay–Lac-St-Jean, comme c’est le cas pour le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et celui de la Culture et des Communications. Existe-t-il d’autres directions régionales de ministères qui sont dans la mire du gouvernement ? » questionne le président du CCCN-CSN.

À cela s’ajoute l’absence de la Côte-Nord sur la liste des régions qui accueilleront les nouvelles « supercliniques » annoncées par le ministre Gaétan Barrette, ainsi que la problématique criante de

la main-d’œuvre indépendante qui travaille sur la Côte-Nord, mais qui retourne dépenser son argent à l’extérieur de la région.

Élu-es interpellés

Devant tant de décisions prises au détriment de notre région de la Côte-Nord, il faut se demander ce que font les maires de nos municipalités afin de stopper l’hémorragie. « Quel est le plan de l’Assemblée des MRC pour contrer ces choix politiques posés par le gouvernement actuel ? Nous les interpellons directement afin qu’ils fassent preuve de leadership et qu’ils se concertent autour de ces constats », affirme Guillaume Tremblay.

Une rencontre avec Pierre Arcand

Mais c’est au ministre Pierre Arcand que nous demandons dans les meilleurs délais, une rencontre sur la situation. Nous souhaitons lui faire part de nos inquiétudes, des attentes que nous avons à son égard, à titre de ministre responsable de la Côte-Nord et membre du Conseil des ministres, mais aussi de notre réelle volonté à se battre pour notre région. Nous sollicitons aussi les groupes sociaux ainsi que la population afin qu’ils se joignent à nous pour rester aux aguets et agissent pour maintenir l’accès aux soins et services auxquels nous sommes en droit de nous attendre.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket