Le nombre de travailleuses et travailleurs décédés au travail encore en hausse cette année, il faut que ça cesse!

Articles récents

Les syndicats de la FSSS–CSN entérinent l'entente de principe sectorielle

Les syndicats de la FSSS–CSN entérinent l'entente de principe sectorielle

Les travailleuses et les travailleurs représentés par la Fédération de la santé et des services sociaux…
Entente de principe pour les chargé-es de cours de l’Université Laval

Entente de principe pour les chargé-es de cours de l’Université Laval

Une entente de principe est intervenue tard hier soir entre le Syndicat des chargées et chargés…
Les profs de cégep acceptent le projet de règlement conclu avec Québec

Les profs de cégep acceptent le projet de règlement conclu avec Québec

À la suite de la consultation des 61 assemblées générales représentant l’ensemble des profs du réseau collégial,…
Transport scolaire : le ministre Drainville doit intervenir

Transport scolaire : le ministre Drainville doit intervenir

Réunis devant l’Assemblée nationale lors d’une manifestation sur l’heure du midi, la Confédération des syndicats nationaux…
La FNCC et la CSN mettent de l’avant cinq mesures pour contrer la crise de l’information

La FNCC et la CSN mettent de l’avant cinq mesures pour contrer la crise de l’information

Devant l’ampleur de la crise qui secoue le secteur des médias d’information, les différents paliers de…
Agents de la paix des services correctionnels du Qc : le ministre Bonnardel doit agir et ça presse

Agents de la paix des services correctionnels du Qc : le ministre Bonnardel doit agir et ça presse

Les différents évènements violents des derniers jours visant des agents de la paix des services correctionnels…

Ne les oublions pas

CSN_28 avril2018__sans-txt

Le nombre de travailleuses et travailleurs décédés au travail encore en hausse cette année, il faut que ça cesse!

Réunie aujourd’hui avec d’autres organisations syndicales et communautaires dans le cadre de la manifestation nationale pour la Fête internationale des travailleuses et des travailleurs, la CSN soulignera avec solennité et recueillement la Journée internationale de commémoration des travailleuses et travailleurs morts ou blessés au travail. À la fin de la marche, les manifestantes et manifestants tiendront une minute de silence afin d’honorer leur mémoire. Les syndicats des quatre coins du Québec sont invités à faire de même.

La situation dévoilée par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) est accablante. Pour l’année 2017, on compte 13 décès de plus que l’année précédente pour un total de 230 travailleuses et travailleurs. Sur ce total, on dénombre 63 morts des suites d’un accident et 167 des suites d’une maladie professionnelle.

« Un mort, c’est un mort de trop, déplore Jean Lacharité, vice-président de la CSN. Il n’est pas normal qu’en 2018 au Québec autant d’hommes et de femmes perdent la vie au travail. Les employeurs et le gouvernement doivent agir et mettre en place tous les outils nécessaires pour régler la situation rapidement. Il est vrai qu’on remarque une baisse dans les décès par accident, et c’est encourageant. Mais les décès causés par une maladie professionnelle sont en forte hausse, il y a encore beaucoup de travail à faire de ce côté. »

La prévention au travail n’est pas un luxe. Trop de travailleuses et de travailleurs au Québec ne sont pas touchés par les mécanismes de prévention prévus à la Loi sur la santé et la sécurité du travail. Une solution relativement simple pour améliorer la situation serait d’élargir l’application de cette loi afin qu’elle couvre toutes les Québécoises et tous les Québécois au travail.

« Les syndicats sont engagés sur une base quotidienne dans la prévention des accidents du travail. Mais ce n’est pas qu’à eux de porter ce fardeau, cette lourde responsabilité doit également reposer sur les employeurs et le gouvernement qui ont un énorme rôle à jouer sur cette question. Il est inadmissible que tant d’hommes et de femmes se blessent au travail, ou soient victimes d’une maladie professionnelle, ou pire encore, qu’ils meurent en travaillant », conclut Jean Lacharité.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket

À LA UNE

Le Point syndical  automne 2023