Reprise des négociations chez Desjardins

Le syndicat de la Caisse Populaire de Rouyn-Noranda augmente sa banque de jours de grève.

14 février 2019

Les pourparlers se sont déroulés toute la journée, mais toujours deux éléments restent à régler : l’aspect salarial et la gestion de rendement.
Partager
Dossiers
    Aucun dossier n'est associé à ce document.
Région
  • Abitibi-Témiscamingue–Nord-du-Québec
Source
Conseil central de l'Abitibi-Témiscamingue–Nord-du-Québec (CCATNQ–CSN)
Pour information
Isabelle Frelas
819 277-1844

Une semaine après que le syndicat ait eu gain de cause devant le Tribunal administratif du travail face à l’employeur Desjardins, les discussions à la table de négociations reprenaient hier. Les pourparlers se sont déroulés toute la journée, mais toujours deux éléments restent à régler : l’aspect salarial et la gestion de rendement. Pour la présidente du syndicat affilié à la Fédération du commerce–CSN et au Conseil central de l’Abitibi-Témiscamingue–Nord-du-Québec, Isabelle Frelas, la proposition de l’employeur constitue toujours un recul majeur au niveau salarial. « Hier soir, nous avons soumis aux membres, réunis en assemblée générale, le contenu de l’offre de Desjardins sur le salarial et ils ont vite compris que ceci représentait une perte de salaire variant de 3000 $ à 5000 $ pour la durée de la convention collective devant se terminer en 2022 ».

« Sans aucune justification de l’employeur, alors que notre demande représente un statu quo à ce qu’on gagne actuellement, la réponse a été sans équivoque : les membres ont choisi d’augmenter la banque de jours de grève donnant au syndicat 15 jours supplémentaires de ce moyen de pression ultime pour que l’employeur saisisse qu’après plus de 17 mois sans contrat de travail, un règlement passe par le respect du personnel syndiqué et ceci sans ce genre de recul » de poursuivre Isabelle Frelas.

« À ce moment-ci, il n’y a pas d’autres dates d’arrêtées pour reprendre la négociation, et nous sommes toujours prêts à continuer à négocier, grève ou pas. Nos positions et mandats sont connus par Desjardins, et quelques heures suffisent pour terminer cette négociation. La volonté et la bonne foi doivent maintenant s’actualiser » de conclure la présidente du Syndicat des travailleuses et travailleurs de la Caisse Populaire de Rouyn-Noranda, affilié à la CSN.

← Précédent Le STT de la Ville de Mont-Tremblant suspend la grève prévue le 15 février 13 février 2019
Suivant → La CSN lance sa campagne Vous êtes les services publics. Merci partout au Québec 14 février 2019

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/le-syndicat-de-la-caisse-populaire-de-rouyn-noranda-augmente-sa-banque-de-jours-de-greve/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.