Services de garde éducatifs

5 février 2020

Les RSG de la région du Lac-Saint-Jean votent pour la grève

Les RSG dénoncent les offres inacceptables du gouvernement qui maintient des milliers de femmes en dessous du salaire minimum.

Le Syndicat des responsables en service de garde en milieu familial du Domaine-du-Roy – CSN de la  section RSG AUETISSATSH et de la section RSG Les Amis de la culbute, a voté pour la grève à forte majorité.

Par ce geste, les RSG dénoncent les offres inacceptables du gouvernement qui maintient des milliers de femmes en dessous du salaire minimum. De façon démocratique, tous les syndicats de la CSN se prononceront sur cette recommandation en votant d’ici le jeudi 20 février 2020.

La résolution adoptée prévoit que la grève pourra être déclenchée au moment opportun si la négociation nationale ne progresse pas de façon significative. La durée de la grève sera communiquée à l’avance pour s’assurer que les parents pourront prendre des arrangements.

Voici des explications claires sur le revenu des RSG, probablement les travailleuses les moins bien payées par l’État.

« Il n’est pas normal que le gouvernement ne s’assure pas de mieux traiter les 13 000 femmes qui éduquent environ 90 000 enfants, pendant dix heures à chaque jour, sous prétexte que ce sont des travailleuses autonomes et non des salariées. Les normes minimales du travail devraient être un plancher absolu, peu importe le statut des travailleuses », affirme Marilyn Potvin, présidente du syndicat.

Des offres sous l’inflation
Non seulement les offres du Conseil du trésor ne permettent pas de rattraper le salaire minimum, mais elles ne couvrent même pas l’inflation prévisible, avec un maigre 6,5 % de plus sur cinq ans. C’est donc un appauvrissement des RSG qui se prépare si rien ne change !

« Le ministre de la Famille doit s’assurer que les conditions sont en place pour permettre aux RSG de bien vivre et de continuer d’ouvrir leurs portes chaque jour », soutient Guillaume Wilson-Patry, vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux.

Depuis trois ans, environ 25 % des RSG ont fermé leurs portes et l’hémorragie risque de s’accélérer si les offres ne leur permettent pas d’obtenir des conditions de travail plus acceptables.

À propos des RSG et de la CSN
Le Syndicat des responsables en service de garde en milieu familial du Domaine-du-Roy – CSN, compte environ 75 travailleuses et est affilié à la FSSS–CSN, la plus importante organisation syndicale dans les services de garde au Québec. Le Conseil central du Saguenay–Lac-Saint-Jean (CSN) regroupe près de 16 600 membres dans la région. Pour sa part, la CSN regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations et treize conseils centraux régionaux.

← Précédent La CSN se joint aux efforts pour sauver la traverse L’Héritage 4 février 2020
Suivant → Une sécurité intermittente pour les enfants en CPE au Québec 5 février 2020
Partager
Région
  • Saguenay–Lac-Saint-Jean

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/les-rsg-de-la-region-du-lac-saint-jean-votent-pour-la-greve/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.