Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Lucie Dagenais : une grande dame nous quitte

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Gérald Larose recevra le prix Chevalier-de-Lorimier

Gérald Larose recevra le prix Chevalier-de-Lorimier

Nous désirons vous transmettre cette invitation du Rassemblement pour un pays souverain. Cette année pour sa 17e…
Joseph Giguère (1940-2020)

Joseph Giguère (1940-2020)

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Joseph Giguère, ancien président du Conseil…
Fernand Daoust, un grand bâtisseur du Québec

Fernand Daoust, un grand bâtisseur du Québec

C’est avec une grande tristesse que les membres de la CSN ont appris ce matin le…
Le prix Pierre-Vadeboncœur 2019 remis  au romancier et essayiste Yvon Rivard

Le prix Pierre-Vadeboncœur 2019 remis au romancier et essayiste Yvon Rivard

Le jury du prix Pierre-Vadeboncœur a porté son choix sur l’essai Le chemin de l’école, de…
Décès de Norbert Rodrigue, ancien président de la CSN

Décès de Norbert Rodrigue, ancien président de la CSN

C’est avec une profonde tristesse que la CSN a appris le décès, hier soir, de Norbert…
La CSN rend hommage à Laurent McCutcheon décédé cette semaine

La CSN rend hommage à Laurent McCutcheon décédé cette semaine

La CSN est très peinée d’apprendre que l’infatigable Laurent McCutcheon nous a quittés ce jeudi 4…

Hommage

l_dagenais_CSN

Lucie Dagenais : une grande dame nous quitte

C’est avec profondément de tristesse que le mouvement CSN a appris le décès cette semaine de Lucie Dagenais, pionnière incontournable de la lutte pour la syndicalisation des infirmières et les droits du travail du personnel de la santé et des services sociaux du Québec.

Au nom de ses dirigeantes, de ses dirigeants et de ses salarié-es, la CSN tient à offrir ses plus chaleureuses condoléances aux membres de sa famille, à ses proches ainsi qu’aux nombreux collègues qui auront eu la chance de la côtoyer au fil des années.

Née en 1933 à Saint-Sauveur, dans les Laurentides, Lucie Dagenais travaillera d’abord comme travailleuse sociale auprès de mères dans le besoin. Elle obtiendra par la suite un poste d’infirmière à l’Hôtel-Dieu de Montréal. Ce qui aurait bien pu demeurer au stade de l’anecdote mènera toutefois à un important mouvement de syndicalisation : en 1962, en sortant d’une salle d’opération, un chirurgien lance ses gants souillés au visage d’une infirmière. Lucie Dagenais et quelques-unes de ses collègues décident de se syndiquer. Le tout premier syndicat d’infirmières du Québec est ainsi fondé.

Lucie Dagenais sera rapidement recrutée par la CSN : en 1963, elle devient permanente syndicale pour la confédération. Elle sera aux côtés des infirmières de l’hôpital Sainte-Justine lorsque celles-ci débrayeront illégalement, forçant le gouvernement de Jean Lesage – pour qui la reine ne négociait pas avec ses sujets, rappelons-nous – à accepter d’ouvrir des négociations avec les syndicats du secteur public.

Féministe convaincue, Lucie Dagenais jouera un rôle déterminant, au cours des années 1960 et 1970, dans la longue bataille pour une juste rémunération des femmes. Avant même que l’utilisation du concept d’équité salariale ne soit répandue, Lucie Dagenais travaillera d’arrache-pied pour faire éliminer les salaires d’entrée du secteur public – les bas salaires, on le devine, étant presque exclusivement réservés aux travailleuses.

Lucie Dagenais fera également partie de la recrudescence du féminisme au sein même de la CSN, prenant part activement à la refondation du Comité de la condition féminine de la CSN au courant des années 1970.

Au cours de ses 30 années comme conseillère syndicale, Lucie Dagenais s’occupera notamment des dossiers de formation et de santé et sécurité du travail.

Son implication sociale débordera largement du cadre de la CSN : de 1969 à 1985, elle agira comme représentante du monde du travail à la Régie de l’assurance maladie du Québec. De 1989 à 1994, elle siégera au Conseil du statut de la femme. Au cours des années 2000, elle participera à la création du groupe Médecins québécois pour le régime public (MQRP), association vouée à la défense du système public et universel de santé et de services sociaux. En 2012, Lucie Dagenais recevait la médaille du Lieutenant-gouverneur du Québec pour les aîné-es en reconnaissance de son engagement.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket