Hausses salariales de 12,5 %

Nouvelle convention collective aux Industries Mailhot

12 juin 2017

«Avec la CSN, nous avons misé sur la solidarité de nos membres, la démocratie et l’expression du rapport de force, ce qui nous a permis de négocier une entente historique et mener une lutte exemplaire.»
Partager
Dossiers
Région
  • Lanaudière
Source
Conseil central de Lanaudière (CCL–CSN)
Pour information
Martin Bourgeois
450 759-0762
(sans frais 1 888 759-0762)

Réunis en assemblée générale le 10 juin dernier, les syndiqués CSN des Industries Mailhot à St-Jacques ont adopté leur nouveau contrat de travail dans une proportion de 84 %.

Rappelons que le 3 juin dernier les membres syndiqués avaient adopté un mandat de grève à 99 %. C’est suite à ce vote que les journées de négociation prévues les jeudis et vendredi de la semaine suivante ont été devancées au mardi 6 juin à la demande de l’employeur.

C’est dans la nuit du mardi au mercredi que les parties en sont venues à une entente.

D’une durée de 5 ans et prenant fin le 31 décembre 2022, le contrat de travail prévoit des augmentations générales des salaires de 12.5 %. De plus, tous les salaires sont augmentés de 0.80 $ l’heure à la signature. Avec la pleine rétroactivité des salaires au 1er janvier 2017, à l’échéance du contrat de travail le 31 décembre 2022, les salaires auront été bonifiés en moyenne de 16 %. Les salariés obtiennent aussi un boni à la signature de 500 $ versé par l’employeur.

Au cœur du litige figurait l’épineuse question de la contribution de l’employeur au régime d’assurance collective. Rappelons que ce dernier souhaitait réduire de façon significative sa contribution au régime ce qu’il n’a pas été en mesure d’obtenir. Les syndiqués continueront d’assumer 50 % de la facture de leurs assurances pour les 5 prochaines années. Le syndicat devient codétenteur de la police d’assurance collective et des aménagements au régime,  sans toutefois altérer de façon significative les protections actuelles, permettant des économies pour chaque salarié allant de 600 $ à 800 $ la première année du contrat de travail.

La vingtaine de rencontres de négociation entre les parties aura aussi permis aux salariés qui pourraient être touchés par des mises à pied de conserver leur salaire pendant 6 mois après avoir exercé leur droit de supplantation.

Une modification du Régime enregistré d’épargne retraite permettra dorénavant aux salariés de 3 ans et plus d’ancienneté, plutôt que 5 ans, de bénéficier de la contribution de l’employeur.

« C’est du jamais vu chez nous. Beaucoup de choses se sont bousculées syndicalement depuis l’automne 2016. Après avoir changé d’allégeance syndicale et joint les rangs de la CSN, on a entamé rapidement le processus de négociation avec une nouvelle culture et façon de faire. Avec la CSN, nous avons misé sur la solidarité de nos membres, la démocratie et l’expression du rapport de force, ce qui nous a permis de négocier une entente historique et mener une lutte exemplaire  » déclare Alain Chartier, président du syndicat.

Rappelons que lors de la négociation du dernier contrat de travail, les salariés avaient consenti à un gel des salaires et de maigres augmentations afin de contribuer à la relève de l’entreprise.

« Les membres qu’on représente se sont clairement exprimés dès la préparation de la négo, le mandat était clair et nous les avons écoutés. Nos gars voulaient du salaire, ils considéraient qu’ils avaient fait leur bout et que maintenant l’employeur devait faire le sien. On nous avait confié un mandat fort et on l’a respecté. Les membres voulaient que l’employeur reconnaisse son engagement dans le paiement de la prime d’assurance collective, ce qu’il a fait. On avait du rattrapage salarial à faire en comparaison des emplois similaires de l’industrie, ce qu’on a fait. On a fait notre job et nos membres sont fiers de leur règlement. »  souligne Monsieur Chartier.

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs des Industries Mailhot – CSN représente plus de 125 salariés de l’usine de production située à St-Jacques-de-Montcalm et de l’usine de transformation de la matière première à Terrebonne. La compagnie Mailhot Industries est spécialisée dans la fabrication de vérins hydrauliques. Le syndicat est affilié à la Fédération de l’industrie manufacturière – CSN (FIM-CSN) qui compte plus de 320 syndicats affiliés, représentant environ 25 000 membres œuvrant dans le domaine industriel québécois. Il est aussi affilié au Conseil central de Lanaudière-CSN qui représente près de 13 000 membres répartis en plus de 85 syndicats sur son territoire.

 

← Précédent Exploitation des travailleurs d’agence : qu’attend le gouvernement pour légiférer? 12 juin 2017
Suivant → Nouvelle convention collective pour les employés de Chartwell Les Monarques 12 juin 2017

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/nouvelle-convention-collective-aux-industries-mailhot/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.