Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Pétition pour un débat public et la divulgation des textes de l’AÉCG

Du même SUJET

Tramway dans la Vieille Capitale - Québec doit privilégier l'empreinte écologique et l'expertise locale

Tramway dans la Vieille Capitale - Québec doit privilégier l'empreinte écologique et l'expertise locale

Avant d’octroyer le contrat de fabrication du futur tramway de Québec, la Confédération des syndicats nationaux…
Bois d’œuvre : Ottawa a raté le bateau

Bois d’œuvre : Ottawa a raté le bateau

La Fédération de l’industrie manufacturière (FIM–CSN) salue la décision d’Ottawa de contester devant les tribunaux les…
Ottawa doit demander aux États-Unis de bloquer l’aluminium chinois

Ottawa doit demander aux États-Unis de bloquer l’aluminium chinois

Le tarif de 10 % réinstauré par l’administration Trump sur l’aluminium canadien est non seulement injustifié du…
Des tarifs douaniers qui détruisent deux économies

Des tarifs douaniers qui détruisent deux économies

Alors que l’Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM) est entré en vigueur le 1er juillet dernier, la Fédération de…
Élections fédérales, priorités syndicales

Élections fédérales, priorités syndicales

Alors que la rentrée de l’automne sera marquée par la campagne électorale fédérale, le Point syndical…
La FIM–CSN demande un maximum de contenu local

La FIM–CSN demande un maximum de contenu local

La Fédération de l’industrie manufacturière–CSN demande au gouvernement de François Legault d’inclure un maximum de contenu…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Libre-échange Canada - Union européenne

Pétition pour un débat public et la divulgation des textes de l’AÉCG

La CSN invite ses membres à signer et à partager la pétition demandant au gouvernement du Québec de tenir un large débat public, comprenant une commission parlementaire, et de rendre publics les textes et les documents d’analyse touchant l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AÉCG). Le 18 octobre dernier, le gouvernement canadien annonçait la conclusion d’une telle entente de principe qui doit maintenant être ratifiée par les 28 pays signataires et les provinces canadiennes. La CSN et le Réseau québécois sur l’intégration continentale (RQIC) ont, à de nombreuses reprises, exigé des gouvernements du Québec et du Canada qu’ils exposent avec transparence les contenus de cet accord qui n’ont toujours pas été rendus publics et qu’ils permettent un débat public large et informé sur la question. Nous vous incitons donc à signer la pétition sur le site de l’Assemblée nationale et à la partager. Cette pétition exige :

  • de divulguer immédiatement les textes et les documents d’analyse relatifs à l’AÉCG ;
  • de créer les conditions qui rendront possible la tenue d’un débat public ouvert et inclusif, notamment par des consultations publiques élargies et une commission parlementaire.

« La CSN nourrit des craintes légitimes, par exemple sur les impacts de l’accès des compagnies européennes à nos marchés publics, a déclaré le président Jacques Létourneau dans un communiqué émis au moment de l’annonce de cet accord. Pensons seulement aux grands chantiers concernant nos hôpitaux, nos écoles, aux services municipaux et au développement des transports collectifs. Est-ce que des concessions ont été accordées concernant nos sociétés d’État, comme la SAQ ou Hydro-Québec ? Et que dire de l’exploitation de nos ressources naturelles ? On ne parle pas de binerie ici. Le Canada fait actuellement face à une poursuite de 250 millions de dollars de Lone Pine Ressources pour le moratoire québécois sur les gaz de schiste en vertu de l’ALENA. »

Voici d’ailleurs les communiqués diffusés par la CSN au sujet de la négociation conduisant à l’AÉCG :

http://www.csn.qc.ca/web/csn/lettre/-/ap/Comm28-10-13?p_p_state=maximized http://www.csn.qc.ca/web/csn/communique/-/ap/Comm2013-10-16b?p_p_state=maximized http://www.csn.qc.ca/web/csn/communique/-/ap/Comm18-10-2013a?p_p_state=maximized http://www.csn.qc.ca/web/csn/communique/-/ap/Comm12-06-2013?p_p_state=maximized http://www.csn.qc.ca/web/csn/communique/-/ap/Comm29-01-2013?p_p_state=maximized Comme on le constate dans ces communiqués, les textes rendus publics jusqu’à maintenant laisse planer des menaces sérieuses quant à notre capacité à adopter des lois afin de protéger l’intérêt public, à contribuer au développement régional et sectoriel via les marchés publics, à une hausse du coût des médicaments, etc. Le 16 octobre, le RQIC, dont est membre la CSN, envoyait une lettr eaux médias dénonçant le déficit démocratique du processus de négociation et réclamant un débat public informé.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket