Intimidation et harcèlement psychologique

23 novembre 2018

Québec doit mettre fin au climat toxique à la Ville de Chambly

« Le climat de terreur régnant à l’hôtel de ville de Chambly ne sert certainement pas l’intérêt des citoyennes et des citoyens. »

La Fédération des employées et employés de services publics (FEESP–CSN), représentant les 70 salarié-es cols bleus de la Ville de Chambly, appelle le gouvernement du Québec à prendre ses responsabilités pour ramener un climat de travail sain à l’hôtel de ville de Chambly.

« L’intimidation et les menaces ne doivent jamais être tolérées, dénonce le secrétaire général de la FEESP–CSN, André Lajoie. La situation n’est pas nouvelle à Chambly. Comment se fait-il que le ministère des Affaires municipales n’ait jamais enquêté sur la situation, et ce, en dépit des nombreuses dénonciations qui s’accumulent quant aux écarts de conduite du maire Lavoie, que ce soit envers les employé-es ou les citoyennes et les citoyens de Chambly? »

« Le climat de terreur régnant à l’hôtel de ville de Chambly ne sert certainement pas l’intérêt des citoyennes et des citoyens. Cela doit s’arrêter ici. Nous invitons tous les Chamblyennes et les Chamblyens à se tenir debout et à réclamer l’assainissement immédiat de la démocratie à l’hôtel de ville », de conclure André Lajoie.

← Précédent Les agents correctionnels exigent la mise en place d’une mécanique globale pour régler les problèmes de paye. 22 novembre 2018
Suivant → La FEESP demande une rencontre d’urgence avec le ministre des Finances 23 novembre 2018
Partager
Région
  • Montérégie
Source
Fédération des employées et employés de services publics (FEESP–CSN)
Pour information
Jean-Pierre Larche
514 605-0757

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/quebec-doit-mettre-fin-au-climat-toxique-a-la-ville-de-chambly/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.