Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Radio-Canada réduit la rémunération de ses employés

Du même SUJET

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Les sages-femmes dénoncent le chantage de Sonia LeBel

Les sages-femmes dénoncent le chantage de Sonia LeBel

Flanquée des représentantes et représentants du Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM–CSN) et de la Fédération…
Le STTuBAnQ tient un BBQ de solidarité

Le STTuBAnQ tient un BBQ de solidarité

En ce jeudi 16 juin, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs uni-es de Bibliothèque et Archives…
Les employé-es de la CDPDJ lancent une grève de deux jours

Les employé-es de la CDPDJ lancent une grève de deux jours

Les employé-es de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse…
Aide juridique : sept jours de grève supplémentaires pour les régions de Montréal et Laval

Aide juridique : sept jours de grève supplémentaires pour les régions de Montréal et Laval

Réunis en assemblée générale hier soir, les avocates et avocats de l’aide juridique de Montréal et…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Cotisations au régime de retraite

Radio-Canada réduit la rémunération de ses employés

Aujourd’hui, Radio-Canada/CBC a annoncé qu’elle augmentera unilatéralement dès cette année la contribution de ses employé-es au régime de retraite, alors que le gouvernement fédéral n’impose ce changement qu’en 2017. À partir du 1er juillet de cette année, la participation des employé-es passera de 40 % à 43,3 %, puis à 46,6 % le 1er juillet 2016, et à 50 % le 1er juillet 2017.

Par ces mesures, Radio-Canada/CBC ira puiser plus de 18 millions de dollars en trois ans dans la rémunération de son personnel. Cela correspond à des centaines de dollars par année pour chaque employé-e. « Cette augmentation nous est imposée même si le régime de retraite de Radio-Canada/CBC est en bonne santé financière. Rien n’oblige la direction à entamer des changements dès 2015. Elle ne le fait que pour régler ses propres problèmes financiers puisque la hausse de nos cotisations sera accompagnée d’une baisse de celles de Radio-Canada/CBC. Le régime de retraite ne recevra pas un sou de plus, car l’argent enlevé aux employé-es ira dans les coffres de Radio-Canada/CBC. Ce n’est pas étonnant que tous les syndicats de la SRC s’opposent à cette mesure qui appauvrit leurs membres », dénonce Isabelle Montpetit, présidente du Syndicat des communications de Radio-Canada (FNC-CSN).

Une hausse de cotisation non négociée

L’augmentation de la participation des employé-es au régime de retraite a été décidée en février dernier par le conseil d’administration de Radio-Canada/CBC, sans négociation avec les syndicats et sans avoir averti le Comité consultatif des avantages sociaux, le comité paritaire qui doit normalement se pencher sur ces questions. Radio-Canada/CBC publiera les détails dans les prochains jours.

Le SCRC est actuellement en négociation pour le renouvellement de sa convention collective. C’est dans ce cadre que devrait être discutée toute modification de la contribution des membres au régime de retraite. Cette participation, qui s’inscrit dans la rémunération globale des employé-es, devrait être négociée avec les autres clauses monétaires. Le Syndicat des communications de Radio-Canada (FNC-CSN) va contester par des moyens juridiques cette hausse unilatérale et non négociée.

Le Syndicat des communications de Radio-Canada représente 1600 membres au Québec et à Moncton. Il est affilié à la Fédération nationale des communications-CSN, qui regroupe 7000 membres œuvrant dans les domaines des communications et de la culture.

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s’engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket