#lesYcomptent

Cédric Martin
17 juin 2016

Rencontre entre le Comité national des jeunes et la députée néodémocrate Niki Ashton

La précarité d’emploi chez les jeunes : une bombe à retardement.

Le Comité national des jeunes a reçu aujourd’hui de la visite de Niki Ashton, la députée néodémocrate de Churchill—Keewatinook Aski, lors de leur réunion à Montréal.

Mme Ashton se retrouvait dans la région métropolitaine dans le cadre de sa tournée pancanadienne #lesYcomptent sur les enjeux entourant la précarité d’emploi chez les jeunes.

Photo : Cédric Martin
Photo : Cédric Martin

Les membres du comité ont notamment souligné l’importance de développer des politiques d’équité intergénérationnelle et de renforcer le filet social en s’attaquant, entre autres, aux questions des stages non rémunérés, des agences de placement, de la sous-traitance, de l’assurance-emploi, de l’investissement public dans les milieux traditionnellement masculins, et des lacunes dans le Code fédéral du travail.

Doug-Scott Lorvil, Guillaume Fortin-Viens, et Annik Patriarca avec Niki Ashton. | Photo : Cédric
Doug-Scott Lorvil, Guillaume Fortin-Viens, et Annik Patriarca avec Niki Ashton. | Photo : Cédric Martin

 

Ressource connexe : Mémoire sur la Politique québécoise de la jeunesse

← Précédent Pour des conditions dignes dans nos CHSLD 16 juin 2016
Suivant → Mises à pied au Chantier naval Davie 17 juin 2016
Partager
Sujets

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/rencontre-entre-le-comite-national-des-jeunes-et-la-deputee-neodemocrate-niki-ashton/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.