Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Travailleuses et parents dénoncent la fermeture arbitraire et exigent un moratoire

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Quand les frais de garde payent le matériel scolaire…

Quand les frais de garde payent le matériel scolaire…

La Semaine québécoise de la garde scolaire doit nous donner l’occasion, comme collectivité, de souligner la…
Adoption du projet de loi 1 : une occasion manquée de faire mieux pour les familles

Adoption du projet de loi 1 : une occasion manquée de faire mieux pour les familles

Bien qu’elle salue l’effort mis pour améliorer la situation, la Fédération de la santé et des…
Le conflit dans les CPE ? À Montréal et Laval, une association patronale refuse de régler !

Le conflit dans les CPE ? À Montréal et Laval, une association patronale refuse de régler !

Alors que toutes et tous pensaient le conflit des Centres de la petite enfance (CPE) bel…
Projet de règlement des services de garde en milieu scolaire : un encadrement insuffisant

Projet de règlement des services de garde en milieu scolaire : un encadrement insuffisant

En matière d’encadrement des services de garde en milieu scolaire, le projet de règlement déposé aujourd’hui…
Projet de loi 15 en protection de la jeunesse : Ce ne doit pas être la fin, mais le début

Projet de loi 15 en protection de la jeunesse : Ce ne doit pas être la fin, mais le début

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) appuie globalement le projet de loi 15 modifiant la Loi sur…
Les syndiqué-es de la CSN du secteur des CPE entérinent l’entente de principe à 93 %

Les syndiqué-es de la CSN du secteur des CPE entérinent l’entente de principe à 93 %

Dans le cadre de dizaines d’assemblées générales ayant eu lieu entre le 9 et le 11 décembre,…

Fermeture annoncée des garderies en milieu scolaire à la CSDM

Travailleuses et parents dénoncent la fermeture arbitraire et exigent un moratoire

Consterné par une décision annonçant la fermeture par attrition de six des sept garderies que compte la CSDM, appelées « petites garderies », le personnel de ces services de garde, membres de l’Association professionnelle du personnel administratif de la CSDM (APPA-CSN), et les parents, seront présents en grand nombre ce soir lors de l’assemblée du Conseil des commissaires. Ils s’opposent à cette décision de fermeture qui sera effective dès juillet prochain pour deux d’entre elles, décision prise de manière arbitraire, sans consulter les gens concernés et sans considérer de solutions de remplacement pour préserver ce modèle de garderie publique de quartier, unique et très populaire. Ils dénoncent également les raisons évoquées par les commissaires, soit le manque de locaux et la soi-disant absence de rôle qu’aurait la CSDM à l’égard de la petite enfance. Ils exigent que les commissaires sursoient à leur décision par un moratoire sur les fermetures annoncées, qui seraient de même durée que les permis actuels qui ont été renouvelés en 2013 et qui viendront à échéance en 2018.

« Comment les commissaires peuvent-ils décider unilatéralement de mettre la clé dans ces installations fréquentées et courues, alors que les places dans les CPE de quartiers ou les garderies privées subventionnées, qui sont déjà bondées, sont denrées extrêmement rares ? », s’insurge Julie Wagner, présidente du comité de parents de la Gard’école, l’une des six installations visées par la fermeture. « Nous n’acceptons pas de nous faire mettre devant un fait accompli qui bouleverse la vie de tous. Réalisent-ils qu’ils contraignent les parents à accepter une place qui ne répondra peut-être pas à leurs besoins ? » poursuit-elle.

« C’est avec consternation que nous apprenions, le 20 février dernier, que le Conseil des commissaires avait entériné, la veille, leur fermeture par attrition. Cette stupéfaction était d’autant plus grande que nous apprenions cet avis de fermeture par le biais d’une technicienne de l’une garderies et non pas par nos vis-à-vis patronaux » affirme Michel Picard, premier vice-président de l’APPA-CSN. « Avant de prendre la décision de fermer les petites garderies, a-t-on pris le temps de faire un pas de recul afin d’évaluer les impacts et les bienfaits de l’entrée en bas âge des enfants en milieu scolaire ? », rajoute-t-il.

Les membres de l’APPA-CSN et les parents entendent poursuivre leur pression auprès de l’opinion publique, du gouvernement et des commissaires sur l’importance et la raison d’être des petites garderies en milieu scolaire. Ce type de garderie permet de dépister des troubles d’apprentissage qui pourraient affecter le parcours scolaire de certains enfants. Ces derniers ont alors droit à des services dès leur entrée au primaire. Cette opportunité unique dans le secteur scolaire du Québec sera donc sabordée sans qu’on en étudie les avantages ?

Les membres de l’APPA-CSN et les parents exigent donc un moratoire quant aux fermetures annoncées. Ce laps de temps additionnel permettra à tous les acteurs en lien avec ces services de se faire entendre et de proposer des solutions de rechange en lieu et place des fermetures effectuées sans consultations.

À propos de l’APPA-CSN

L’Association professionnelle du personnel administratif (APPA-CSN) a pour mission l’étude, la défense et le développement des intérêts professionnels, économiques et sociaux des salariés du soutien scolaire de la Commission scolaire de Montréal et de la Commission scolaire English-Montréal, pour les catégories d’emplois administratifs, techniques, para techniques, d’adaptation scolaire, des services de garde et de surveillance de dîner.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket