Secteur privé

Vers une négo coordonnée dans les magasins d’alimentation

Les revendications retenues touchent à la vie syndicale, aux changements technologiques, au régime de retraite, au salaire et à la durée de la convention collective. 
Par Martin Petit
Partager

Les 5, 6 et 7 février dernier, les délégué-es du sous-secteur 1A – Magasins d’alimentation de la Fédération du commerce–CSN se sont rassemblés à Québec afin de tenir une réunion de coordination sectorielle.

La rencontre a débuté avec le partage d’informations sur la situation dans chacun des établissements de manière à bien situer chaque syndicat dans ce processus de coordination. Il a notamment été question des changements technologiques imposant une place grandissante aux caisses libre-service et aux commandes en ligne ainsi que de la rareté de la main-d’œuvre. Par la suite, les délégué-es ont pris connaissance du bilan de la négociation coordonnée de 2014. En fin de journée, ils ont convenu de retenir à nouveau le mode de négociation coordonnée, tout en acceptant le modèle de coordination qui y sera appliqué. Par ailleurs, les délégué-es ont assisté à deux présentations du Service des relations du travail de la CSN, l’une portant sur la conjoncture économique du Québec, l’autre offrant une analyse de l’impact de la robotisation dans le secteur de l’alimentation. En effet, ce secteur doit désormais tenir compte de la place des Wal-Mart, des Costco et, plus récemment, de celle que voudrait prendre Amazon dans le secteur de l’alimentation fraîche.

De plus, les délégué-es ont renouvelé leur adhésion au principe de constituer un fonds d’appui aux syndicats en conflit. Ils ont également adopté les documents visant à consulter leurs membres en assemblée générale afin d’obtenir les mandats nécessaires pour participer à cette démarche de négociation coordonnée. Puis, c’est en ateliers qu’ont été ciblés les enjeux communs de cette prochaine négociation.

Au final, les revendications retenues touchent à la vie syndicale, aux changements technologiques, au régime de retraite, au salaire et à la durée de la convention collective. 

Cette rencontre sectorielle s’est terminée avec l’adoption des demandes reflétant les préoccupations des délégué-es, demandes désormais intégrées à la plateforme des revendications. Les syndicats sont donc partis avec le mandat de consulter leurs membres, d’une part sur l’adhésion à la prochaine négociation coordonnée et, d’autre part, sur l’adoption du fonds d’appui et la plateforme de revendications. À suivre.

← Précédent La délocalisation d’emplois fait mal 19 avril 2019
Suivant → Une professionnelle essentielle en réadaptation 19 avril 2019