Journée internationale des travailleuses et des travailleurs

On a le Québec à cœur !

1 mai 2016

De Maniwaki à Gaspé, les membres de la CSN ont été nombreuses et nombreux à participer aux manifestations et rassemblements régionaux. À Saguenay le président Jacques Létourneau a appelé à la convergence des actions pour obtenir un revenu décent tout au long de la vie pour toutes et tous.

Partout au Québec depuis le 29 avril, les organisations progressistes ont souligné la Journée internationale des travailleuses et des travailleurs. À la CSN, les conseils centraux ont été les artisans de cette mobilisation qui s’est organisée en alliance avec les groupes populaires, féministes et étudiants sur le thème On a le Québec à cœur.

De Maniwaki à Gaspé, les membres de la CSN ont été nombreuses et nombreux à participer aux manifestations et rassemblements régionaux. À Saguenay le président Jacques Létourneau a appelé à la convergence des actions pour obtenir un revenu décent tout au long de la vie pour toutes et tous.

« Les années Harper et le régime d’austérité des libéraux à Québec ont considérablement érodé la qualité de vie des Québécoises et des Québécois, en particulier celles et ceux des classes populaire et moyenne, a-t-il déclaré aux manifestantes et manifestants réunis à l’initiative de la coalition syndicale et populaire. Depuis plus de 18 mois, des mobilisations larges ont eu lieu aux quatre coins du Québec pour dénoncer les effets des politiques d’austérité du gouvernement Couillard. Il faut maintenant passer à une autre étape et revendiquer un changement de cap majeur par l’établissement de mesures qui améliorent le revenu de la grande majorité des gens. Il faut unir nos forces ! », a-t-il déclaré.

L’État québécois : un rôle social assumé

À la défense de nos services de garde éducatifs : un réseau qui fait grandir.
À la défense de nos services de garde éducatifs : un réseau qui fait grandir.

L’un des moyens qui favorise directement une meilleure qualité de vie, est certainement l’ensemble des services publics et des programmes sociaux. « L’austérité des libéraux n’a de cesse de détruire les mécanismes de redistribution de la richesse créée. C’est assez ! », a poursuivi Jacques Létourneau.

Avec les surplus constatés lors du dernier budget, Québec doit réinvestir le champ des politiques sociales et celui des services d’éducation et de santé. Il doit reculer sur la réforme du réseau de la santé ainsi que sur celle de l’aide sociale et cesser de détourner de leurs objectifs les acquis des services de garde subventionnés. La CSN estime qu’il est aussi de la responsabilité de l’État de mettre en place des politiques de développement des régions, non de les décimer, comme le fait le gouvernement Couillard.

Un revenu décent pour tout le monde

En 2016, plus de 400 syndicats de la CSN négocieront avec l’objectif d’améliorer les conditions de travail et de vie de leurs membres : santé-sécurité, salaire, régime de retraite et d’avantages sociaux, notamment.

« Il est aussi de notre responsabilité de nous unir aux autres organisations progressistes et prendre fait et cause pour celles et ceux qui ne sont pas syndiqués. Nous devons collectivement et solidairement revendiquer un revenu décent pour tout le monde en relevant les prestations d’aide sociale, en haussant de façon significative le salaire minimum et en adoptant une loi favorisant le droit pour toutes et tous d’être couverts par un régime de retraite auquel chacun des employeurs cotiserait.

« C’est pour nous, le sens profond que revêt ce 1er mai, Journée internationale des travailleurs et des travailleurs », a conclu le président de la CSN.

← Précédent Les sages-femmes répondent aux propos incomplets et inexacts du FM 93 29 avril 2016
Suivant → Le choc printanier des jeunes familles 1 mai 2016

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/1er-mai-on-a-le-quebec-a-coeur/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.