Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

93 % des membres du Syndicat national des employé(e)s de Kronos Canada (CSN) entérinent une entente de principe

Du même SUJET

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Salaire d’entrée à plus 18 $ chez IKEA !

Salaire d’entrée à plus 18 $ chez IKEA !

Les quelque 500 salarié-es d’IKEA de Montréal ont une nouvelle convention collective. Réunis en assemblée générale…
Les membres du Syndicat des employés de Fonderie Saguenay ltée obtiennent un règlement!

Les membres du Syndicat des employés de Fonderie Saguenay ltée obtiennent un règlement!

Les membres du Syndicat des employés de Fonderie Saguenay ltée se sont réunis en assemblée générale…
Des gains substantiels pour les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des industries manufacturières (STTIM – CSN), section UBA

Des gains substantiels pour les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des industries manufacturières (STTIM – CSN), section UBA

Réunis ce jeudi 9 juin 2022 en assemblée générale à Salaberry-de-Valleyfield, les membres du Syndicat des…
Entente de principe au Fairmont Le Reine Elizabeth

Entente de principe au Fairmont Le Reine Elizabeth

Une entente de principe a été conclue cette nuit au Fairmont Le Reine Elizabeth. Il s’agit…
Le Syndicat des employés de l'Abattoir de Berthierville–CSN adopte à 83,5 % un nouveau contrat de travail

Le Syndicat des employés de l'Abattoir de Berthierville–CSN adopte à 83,5 % un nouveau contrat de travail

Le dimanche 15 mai 2022, les travailleuses et travailleurs de l’Abattoir Olymel de Berthierville ont voté…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Kronos entente de principe 1

93 % des membres du Syndicat national des employé(e)s de Kronos Canada (CSN) entérinent une entente de principe

Réunis en assemblée générale, les membres du Syndicat national des employé(e)s de Kronos Canada (CSN) ont entériné, dans une proportion de 93 %, l’entente de principe qui était intervenue.

Ce règlement assure une paix industrielle de (5) ans, soit jusqu’au 15 juin 2026. Elle comprend des améliorations substantielles des conditions de travail pour l’ensemble des salarié-es. Parmi celles-ci, une bonification moyenne des taux de salaire de l’ordre de 3,24 % annuellement. Le taux de salaire moyen dans cette usine passe dès maintenant à 41,13 $. Ce règlement comprend aussi l’ajout de nouvelles primes à la convention collective, soit celle de formateur (2,00 $ de l’heure) et d’une prime de (5 %) pour le travail le samedi, en plus de bonifier la prime du dimanche (15 %) et la prime de nuit (5 %). Mentionnons également l’augmentation de la contribution de l’employeur à l’assurance collective, l’amélioration du régime de vacances, une meilleure protection contre la sous-traitance et l’ajout de (2) journées de maladies additionnelles. Dans un cadre de rétention de son personnel, il a aussi été convenu d’intégrer un nouveau programme de retraite progressive, ainsi qu’un horaire de (4) jours de (10) heures pour les salarié-es d’entretien.

« Un contrat de travail bien mérité qui reflète l’engagement de toutes et de tous au sein de notre syndicat. Cette convention est le résultat d’une belle solidarité syndicale », mentionne Serge Berthiaume, président du Syndicat national des employé(e)s de Kronos Canada (CSN).

« Les membres du Syndicat national des employé(e)s de Kronos Canada (CSN) se dotent d’une convention collective à la hauteur de la qualité de leur travail. On espère que les employeurs du secteur vont suivre l’exemple et offrir des conditions de travail reflétant la contribution de tout un chacun au sein de leur entreprise », dit Louis Bégin, président de la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM–CSN).

« Avec comme toile de fond la problématique de la rareté de main d’œuvre dans la région, on comprend que le syndicat et l’employeur viennent de se donner un outil pour relever le défi d’attraction et de rétention du personnel. Une telle entente augure bien pour l’avenir de l’usine », mentionne Annette Herbeuval, présidente du Conseil Central de la Montérégie-CSN.

 

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket