Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Déclenchement de la grève des paramédics de la grande région de Québec

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…
Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Lors d’une assemblée générale qui s’est tenue ce lundi soir, les membres du Syndicat des travailleuses…
Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Les répondantes et répondants médicaux d’urgence (RMU) et le personnel de bureau d’Urgences-santé œuvrent dans l’ombre…
Grève imminente chez Autobus Chambly

Grève imminente chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce mercredi 16 novembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des…
Mandat de grève générale illimitée à la Villa d'Alma

Mandat de grève générale illimitée à la Villa d'Alma

Le 24 octobre dernier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés…
Le Syndicat des chauffeurs de la Rive-Sud en grève contre la précarité

Le Syndicat des chauffeurs de la Rive-Sud en grève contre la précarité

Les membres du Syndicat des chauffeurs de la Rive-Sud (CSN) ont dressé des piquets de grève dès…

Négociations

Photo : Pascal Ratthé
Photo : Pascal Ratthé

Déclenchement de la grève des paramédics de la grande région de Québec

En conférence de presse ce matin, les représentant-es de l’Association des travailleurs du préhospitalier (ATPH) et du Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN) dénoncent le fait que depuis plusieurs mois, les négociations pour le renouvellement des conventions collectives de tous les syndicats des paramédics affiliés à la Confédération des syndicats nationaux (CSN) stagnent en ce qui concerne les matières monétaires. Depuis ce matin, les paramédics de l’ATPH, qui desservent la grande région de Québec, sont tous en grève ainsi que ceux du Syndicat des paramédics de Charlevoix FSSS–CSN.

« Depuis le début des démarches du renouvellement des conventions collectives, nous avions tous espoir de conclure rapidement un règlement et ce, sans devoir utiliser les moyens à notre disposition pour faire débloquer les négociations. Devant ce malheureux blocage qui perdure, nos membres ont fait le choix de déclencher la grève qui débute ces jours-ci et ce, pour une durée indéterminée », annonce Frédéric Maheux, président de l’ATPH.

La présidente du Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN), Ann Gingras, rappelle que personne ne fait la grève de gaieté de cœur. « Cela demeure le geste ultime, quand tous les autres moyens ont échoué pour arriver à la conclusion d’une entente satisfaisante. Plusieurs problèmes existent chez les paramédics depuis fort longtemps, notamment en ce qui concerne la charge de travail. La pandémie en a rajouté encore plus. Les gens sont épuisés, la détresse psychologique est importante et ils n’en peuvent tout simplement plus. Le travail est essentiel pour la population et on souhaite avoir les outils et les conditions nécessaires pour l’exercer adéquatement! », affirme Mme Gingras.

M. Maheux souligne que ces premières vagues de grèves ne sont que le début. « Il faut forcer les choses à bouger. Cette grève est une première étape. Si les employeurs, le Conseil du trésor et le ministère de la Santé et des Services sociaux continuent de nous manquer de respect en nous ignorant, nous n’aurons d’autre choix que d’intensifier nos grèves tout en respectant les services essentiels », termine-t-il.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket