Des chauffeurs d’autobus en lutte pour une bonne convention !

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…
Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Sans contrat de travail depuis bientôt 13 mois, les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs…
Vote de grève générale illimitée à l’unanimité chez Autobus Yves Séguin

Vote de grève générale illimitée à l’unanimité chez Autobus Yves Séguin

Le Syndicat du transport scolaire Autobus Yves Séguin & Fils–CSN a adopté un mandat de grève…
Grève des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud

Grève des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud

Les membres du Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud­­­ (CSN) vont déclencher une grève de…
Vote de grève générale illimitée chez Autobus RM

Vote de grève générale illimitée chez Autobus RM

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs des autobus R.M.–CSN a adopté un mandat de grève générale…

Drummondville

2019-11_transport_CSN

Des chauffeurs d’autobus en lutte pour une bonne convention !

Le 17 novembre 2019, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs de Multi transport Drummond inc. – CSN ont voté à l’unanimité pour un mandat de moyens de pression incluant une banque de 6 journées de grève. Le mandat de grève sera utilisé au moment jugé opportun. Pour les membres du syndicat, l’objectif est d’obtenir des augmentations de salaire à la hauteur de leurs responsabilités et compétences. Les travailleuses et travailleurs de Multi-transport sont des chauffeurs d’autobus qui offrent le service de transport urbain à la ville de Drummondville. Ceux-ci ont quitté un syndicat de boutique en février 2019 afin de se donner un meilleur rapport de force dans leur négociation.

« Devant l’écart majeur entre nos demandes salariales et l’offre patronale, il est devenu essentiel de se doter d’un mandat clair pour mettre de la pression sur l’employeur.  La négociation se déroulait bien depuis le début, mais le dépôt des offres monétaires patronales nous a mené à cette décision. » de mentionner Gilbert Bondu, président du syndicat.

Les membres du syndicat ont débuté des moyens de pression depuis lundi matin. Pour le moment, nous gardons le mandat de grève comme recours ultime dans l’éventualité où l’employeur ne bonifierait pas son offre monétaire. Les parties devraient se rencontrer incessamment afin de poursuivre les négociations et tant et aussi longtemps que nous aurons l’impression de pouvoir obtenir un règlement à la hauteur de nos attentes, nous resterons à la table de négociation.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket