Négociations nationales des CPE

22 septembre 2017

Des CPE de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine votent pour la grève

Les travailleuses veulent mettre la pression nécessaire pour faire débloquer la négociation des dispositions nationales avec les associations d’employeurs et le ministère de la Famille.

Comme c’est le cas présentement partout au Québec, les syndicats de CPE membres de la CSN en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine ont tenu des assemblées générales pour se positionner sur la grève. Les travailleuses des sept CPE concernés se sont prononcées à 97,6 % en faveur d’une banque de six journées de grève à utiliser au moment jugé opportun. Elles veulent ainsi mettre la pression nécessaire pour faire débloquer la négociation des dispositions nationales avec les associations d’employeurs et le ministère de la Famille.

Les 11 000 membres des différents syndicats de CPE affiliés à la CSN partout au Québec, dont 160 membres en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, sont sans contrat de travail depuis le 31 mars 2015, soit environ 30 mois. « Les travailleuses envoient ainsi un message clair au gouvernement de même qu’aux employeurs, déclare monsieur Anatole Chiasson, président du Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. Le message est qu’elles sont déterminées à obtenir un contrat de travail leur garantissant des conditions qui leur permettent d’effectuer adéquatement leur travail auprès des enfants. »

Pour sa part, Lucienne Gignac du Syndicat des travailleuses de CPE de la MRC de Bonaventure–CSN explique « qu’après 30 rencontres de négociation, seules les matières non monétaires ont fait l’objet d’entente ». Elle mentionne également que « dans cette négociation, les demandes des employeurs représentent des reculs importants, non seulement dans les conditions de travail des syndiquées, mais également dans la qualité des services offerts aux enfants ».

La CSN représente neuf syndicats de travailleuses et de travailleurs de CPE en Gaspésie et aux Îles- de-la-Madeleine regroupant près de 200 membres affiliés à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) ainsi qu’au Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. Sur ces neuf syndicats, sept sont engagés dans la négociation nationale :

  • Syndicat des travailleuses du CPE Le Voyage de mon Enfance (CSN);
  • Syndicat des travailleuses de La Marée Montante de Sainte-Anne-des-Monts (CSN);
  • Syndicat des travailleurs et travailleuses de CPE Pouce-Pousse inc., de New Richmond;
  • Syndicat des travailleuses de CPE de la MRC de Bonaventure–CSN;
  • Syndicat des travailleuses du CPE La Marinière – CSN;
  • Syndicat des travailleuses et travailleurs du centre de la petite enfance La Ramée–CSN;
  • Syndicat des employées du CPE chez ma Tante–CSN.

La CSN regroupe pour sa part quelque 300 000 syndiqué-es provenant de tous les secteurs d’activités tant publics que privés.

← Précédent La peur de l’autre 21 septembre 2017
Suivant → La FIM-CSN appuie ses syndicats participants 24 septembre 2017
Partager
Dossiers
Région
  • Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Source
Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (CCGIM–CSN)
Pour information
Justin Arcand pour la Gaspésie 418-680-3987 Danièle Bélanger pour les Îles-de-la-Madeleine 418-937-6191

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/des-cpe-de-la-gaspesie-iles-de-la-madeleine-votent-pour-la-greve/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.