Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Entente de principe adoptée à Dessercom

Du même SUJET

UQAM : les membres du SPPEUQAM–CSN acceptent le règlement du conciliateur

UQAM : les membres du SPPEUQAM–CSN acceptent le règlement du conciliateur

Réunis en assemblée générale jeudi, les membres du Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM…
Le syndicat d’Olymel Princeville s’entend avec son employeur

Le syndicat d’Olymel Princeville s’entend avec son employeur

Le Syndicat des employé-es d’Olymel Princeville–CSN vient tout juste d’accepter à 93 % une prolongation de sa…
Une nouvelle convention collective pour les salarié-es du DoubleTree

Une nouvelle convention collective pour les salarié-es du DoubleTree

Après cinq mois de grève, les 150 travailleuses et travailleurs de l’hôtel DoubleTree par Hilton, situé…
Heureux règlement chez BDI Transport à Amos

Heureux règlement chez BDI Transport à Amos

Les travailleuses et travailleurs de BDI Transport à Amos en Abitibi se réjouissent de la conclusion…
Les syndiqué-es de la CSN du secteur des CPE entérinent l’entente de principe à 93 %

Les syndiqué-es de la CSN du secteur des CPE entérinent l’entente de principe à 93 %

Dans le cadre de dizaines d’assemblées générales ayant eu lieu entre le 9 et le 11 décembre,…
Nouvelle convention collective au Delta de Sherbrooke

Nouvelle convention collective au Delta de Sherbrooke

La Fédération du commerce (FC–CSN) annonce la conclusion d’une dixième entente dans le secteur de l’hôtellerie.…

Négociation

2020-02_dessercom_CSN

Entente de principe adoptée à Dessercom

Réunis en assemblée générale ce soir, les membres du Syndicat des employés de Transport médical de la Capitale-Nationale – CSN ont adopté à 97,2 % l’entente de principe intervenue avec leur employeur, Dessercom, mercredi dernier.

« L’entente de principe contient des avancées majeures pour nos membres, notamment au plan salarial », explique Yves Forgues, vice-président du Syndicat des employés de Transport médical de la Capitale-Nationale – CSN. Les chauffeurs-accompagnateurs, qui gagnent actuellement à peine plus que le salaire minimum, verront leur salaire augmenter de 37,9 % à 44,8 % selon le cas d’ici la fin de la convention collective en 2023.

Au terme de la convention collective de cinq ans, le salaire des chauffeurs-accompagnateurs sera comparable avec celui qui est versé aujourd’hui aux brancardiers du secteur public. « Notre objectif était de faire reconnaître notre travail à sa juste valeur, on peut dire qu’on vient de faire un pas de géant dans cette direction », dit Yves Forgues.

« Les chauffeurs-accompagnateurs démontrent une fois de plus toute l’importance de la mobilisation et de la solidarité syndicale », a déclaré Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN), « voilà un groupe qui a eu le courage de s’affirmer et qui obtient gain de cause aujourd’hui. Nous sommes extrêmement fiers d’avoir participé à cette lutte fondamentale pour la reconnaissance et pour le respect. »

Rappelons que les membres du Syndicat des employés de transport médical de la Capitale-Nationale (CSN) avaient adopté un mandat de moyen de pression pouvant aller jusqu’à la grève générale illimitée à 94 % le 13 janvier dernier.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket