Salubrité

13 mai 2019

La CSN–Construction demande un mandat fort pour inclure l’obligation de fournir des toilettes sur les chantiers de construction

Il est inconcevable que nous soyons, encore en 2019, contraints de nous battre pour que les femmes et les hommes qui travaillent sur les chantiers de construction aient accès à des toilettes normales.

La CSN–Construction salue la décision de la juge du Tribunal administratif du travail (TAT), Anne Vaillancourt, qui s’est rangée du côté de l’interprétation syndicale de la règlementation concernant les toilettes du chantier de l’échangeur Turcot le 6 mai dernier. Pour la prochaine ronde de négociation, la CSN–Construction demande donc à toutes les travailleuses et tous les travailleurs de l’industrie de la construction un mandat fort pour inclure dans les quatre conventions collectives l’obligation, pour tous les employeurs, de fournir des toilettes, et ce, sur tous les chantiers de construction.

« Il est inconcevable que nous soyons, encore en 2019, contraints de nous battre pour que les femmes et les hommes qui travaillent sur les chantiers de construction aient accès à des toilettes normales. Aussi, la meilleure façon de faire appliquer la décision du TAT est de l’inclure dans nos conventions collectives », a souligné le vice-président de la CSN–Construction, Jean-Luc Deveaux, préoccupé depuis plusieurs années par la question sanitaire qui prévaut sur les chantiers.

Cette décision stipule notamment que l’installation de toilettes chimiques contourne la volonté du Code de sécurité pour les travaux de construction et amoindrit l’objectif premier qui est de remplacer les toilettes chimiques par des toilettes à chasse pour des raisons d’hygiène et d’équité homme-femme.

Selon Jean-Luc Devaux, il est stupéfiant de constater que sur plusieurs chantiers, les travailleuses et travailleurs doivent encore utiliser des toilettes chimiques sans lavabo et sans eau courante. « Plusieurs chantiers ne sont même pas équipés de toilettes ! », s’exclame-t-il. La décision du TAT est une excellente nouvelle. Il faut maintenant contraindre les employeurs à se conformer à cette obligation, et c’est pourquoi j’interpelle les travailleuses et les travailleurs de la construction, afin qu’ils mandatent leur organisation respective à cette fin. C’est une question de dignité et d’hygiène élémentaire qui ne peut plus être balayée sous le tapis. »

← Précédent La CSN–Construction obtient des gains majeurs pour la première convention collective des signaleurs de Construction BML 9 mai 2019
Suivant → L’acharnement patronal doit impérativement cesser    13 mai 2019
Partager
Sujets
Région
  • L'ensemble du Québec
Pour information
Ariane Gagné
514 349-1300

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/la-csn-construction-demande-un-mandat-fort-pour-inclure-lobligation-de-fournir-des-toilettes-sur-les-chantiers-de-construction/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.