Manif des femmes à Montréal

19 janvier 2017

La CSN en appelle à l’union des forces pour les droits de toutes les femmes

Les femmes du Québec savent pertinemment que nous ne sommes jamais à l’abri des discours et attaques sexistes de tous acabits, y compris en provenance de la classe politique.

Dans le cadre de la Manifestation des femmes de Montréal en solidarité avec la Marche des femmes à Washington, la vice-présidente de la CSN, Véronique De Sève, s’adressera au public pour exprimer la solidarité de la CSN avec les Américaines. « À la veille de l’investiture de Donald Trump, le monde entier retient son souffle. Les propos hostiles, racistes et machistes tenus par le nouveau président des États-Unis durant la campagne électorale ont de quoi inquiéter. Les femmes américaines ont été particulièrement visées et craignent maintenant des offensives contre leurs droits. Nous ne pouvions demeurer les bras croisés devant cette situation et nous leur exprimerons notre soutien inconditionnel », souligne-t-elle d’entrée de jeu.

« Les femmes du Québec savent pertinemment que nous ne sommes jamais à l’abri des discours et attaques sexistes de tous acabits, y compris en provenance de la classe politique. Les femmes racisées, dont les femmes autochtones, vivent pour leur part des difficultés supplémentaires découlant du racisme systémique dont elles sont souvent l’objet. Nous nous élevons contre toutes les formes de discrimination à l’endroit des femmes », affirme aussi Véronique De Sève.

La vice-présidente de la CSN compte sur les Québécoises et les Québécois pour assister à ce grand rassemblement. « Les femmes doivent lutter sans relâche pour maintenir leurs acquis et atteindre l’égalité de fait. Samedi, de nombreux groupes et des milliers de personnes sont attendus pour soutenir nos consoeurs américaines face aux menaces de reculs qui planent sur elles. Mais le message qui sera porté vaut également pour nous. N’oublions pas que l’année 2016 a été particulièrement éprouvante pour les femmes du Québec, en témoignent les nombreuses agressions dénoncées. Cette semaine, la toute récente Enquête sexualité, sécurité et interactions en milieu universitaire nous apprenait que 37 % des personnes travaillant ou étudiant à l’université ont subi au moins une forme de violence sexuelle au sein de cette institution. Comme société qui se prétend égalitaire, on ne peut accepter ça. »

« Nous devrons lutter sur tous les fronts afin de combattre les inégalités envers les femmes. Nous avons besoin de toutes et de tous pour y arriver, enchaîne-t-elle. Attaquons-nous entre autres au saccage des services publics auquel se livre le gouvernement Couillard. Le rehaussement du salaire minimum annoncé aujourd’hui est pour sa part nettement insuffisant pour combattre les inégalités économiques que vivent de trop nombreuses femmes. Cette hausse minime ne pourra pas réduire la pauvreté dans laquelle elles sont plongées », a-t-elle conclu.

Lieu de la manifestation 
Esplanade de la Place des Arts
175, rue Sainte-Catherine Ouest

Date et heure
Samedi le 21 janvier à 11 h

Porte-parole pour la CSN 
Véronique De Sève, vice-présidente

Madame De Sève est disponible pour répondre aux questions des médias.

 

← Précédent Une attitude indécente du gouvernement Couillard 19 janvier 2017
Suivant → En 2017, les femmes poursuivent l’offensive 19 janvier 2017

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/la-csn-en-appelle-a-lunion-des-forces-pour-les-droits-de-toutes-les-femmes/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.