Réouverture du Centre des congrès de Saint-Hyacinthe

La CSN veillera au respect des droits des travailleuses et travailleurs de l’Hôtel des Seigneurs

4 décembre 2017

Photo : Michel Giroux
Ces salarié-es se sont tenus debout depuis 2012 avec l’appui de la Fédération du commerce, du Conseil central de la Montérégie et de la CSN. Aussi, nous allons continuer à veiller au grain pour que leurs droits soient respectés intégralement.
Partager
Dossiers
Sujets
Région
  • Montérégie
Source
Confédération des syndicats nationaux (CSN), Conseil central de la Montérégie (CCM–CSN)
Pour information
François Forget
Conseiller syndical à l’information de la CSN 514 212-7383
francois.forget@csn.qc.ca

La Fédération du commerce, affiliée à la Confédération des syndicats nationaux (FC–CSN), se réjouit de la réouverture du nouveau Centre des congrès de Saint-Hyacinthe, tout comme de l’ouverture prochaine de l’Hôtel Sheraton en avril prochain. Elle souhaite toutefois que la direction de cet établissement interpelle rapidement le Syndicat des travailleurs et travailleuses de l’Hôtel des Seigneurs – CSN, qui représente ces travailleuses et travailleurs syndiqués, afin de mettre fin au conflit de travail qui les opposent, puis à convenir du renouvellement de la convention collective.

Rappelons qu’environ 270 employé-es, alors qu’ils étaient en grève depuis le 28 octobre 2012, ont été littéralement jetés à la rue par l’employeur, qui a décidé de fermer et de vendre l’Hôtel des Seigneurs en 2013. Plutôt que de rouvrir cet établissement en opération depuis 1974 au même endroit, le nouvel acquéreur, l’entreprise Centres d’achats Beauward, propriété de la famille Bibeau, a préféré tout démolir et reconstruire l’hôtel et le centre des congrès tout près, de l’autre côté de la rue.

Pour Michel Valiquette, trésorier de la FC–CSN et responsable du dossier des travailleuses et travailleurs de l’Hôtel des Seigneurs : « Ces salarié-es se sont tenus debout depuis 2012 avec l’appui de la Fédération du commerce, du Conseil central de la Montérégie et de la CSN. Aussi, nous allons continuer à veiller au grain pour que leurs droits soient respectés intégralement. Un mandat a d’ailleurs été confié à notre service juridique pour évaluer tous les recours possibles. Il n’est pas de notre intention ni de celle des salarié-es en conflit de rester les bras croisés. »

Pour Jacques Lanciault, président intérimaire du Conseil central de la Montérégie : « Nous avons été aux côtés de ces employé-es tout au long de ce dur conflit de travail. Ceux-ci se sont battus pour leur dignité et pour être respectés. Nous allons continuer à donner notre appui à ces travailleuses et travailleurs mis sauvagement à la rue, et ce, jusqu’à la toute fin de cette saga. »

Ce n’est pas la première fois que des travailleuses et des travailleurs voient leur droit au travail bafoué puis possiblement rétabli. L’entreprise Olymel de Saint-Simon l’a appris à ses dépens alors qu’elle avait littéralement jeté à la rue quelque 400 employé-es en 2007 sans respecter leur convention collective. Plusieurs jugements favorables et une entente hors cour intervenue en 2017 ont finalement permis de rétablir leurs droits ainsi que des compensations avoisinant les 9,4 millions de dollars, tout en contribuant à la réouverture récente de l’usine de la Montérégie.

À propos de la CSN

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses de l’Hôtel des Seigneurs – CSN (STTHS) est affilié à la Fédération du commerce (CSN) qui rassemble environ 30 000 membres dans plus de 300 syndicats de différents secteurs d’activité. Elle compte 11 000 membres travaillant dans le secteur du tourisme, dont 6500 dans l’hôtellerie. Le STTHS est également affilié au Conseil central de la Montérégie qui compte quelque 30 000 membres. La CSN est composée de plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux.

← Précédent Abolition de la fonction de commissaire à la santé et au bien-être : une erreur 4 décembre 2017
Suivant → Le gouvernement doit réellement s’attaquer au racisme systémique au Québec 5 décembre 2017

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/la-csn-veillera-au-respect-des-droits-des-travailleuses-et-travailleurs-de-lhotel-des-seigneurs/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.