Manifestation contre le lait diafiltré

1 juin 2016

La FC appuie sans réserve l’industrie laitière de chez nous

À l’instar de toute l’industrie au pays, la FC-CSN réclame une réglementation plus claire à Ottawa afin que cesse cette pratique qui n’est rien d’autre que du détournement tarifaire.

La Fédération du commerce (FC-CSN) est préoccupée par l’exportation massive de lait diafiltré par l’industrie laitière américaine sur le territoire canadien. Pour la FC-CSN, il s’agit d’une concurrence déloyale et malhonnête.

À l’instar de toute l’industrie au pays, la FC-CSN réclame une réglementation plus claire à Ottawa afin que cesse cette pratique qui n’est rien d’autre que du détournement tarifaire. « Le problème, c’est qu’aux douanes le lait diafiltré est considéré comme un aliment. Puisque c’est une protéine de lait déshydraté, il n’est pas soumis aux tarifs imposés aux produits laitiers d’importation. Ce qui est ironique, c’est que l’Agence canadienne des aliments considère le lait diafiltré comme un produit laitier. Il faudrait que les différents ministères se consultent et qu’ils soient conséquents. Les Américains ont vu dans cette incongruité une occasion de faire de l’argent sur le dos de nos entreprises. L’heure est grave, c’est maintenant qu’il faut agir », explique le vice-président de la FC-CSN, David Bergeron-Cyr

Inquiétude dans l’industrie

La Fédération du commerce représente plusieurs travailleuses et travailleurs dans l’industrie laitière et considère que le problème pourrait devenir hors de contrôle si le gouvernement de Justin Trudeau ne rectifie pas le tir rapidement. « C’est tout un pan de l’industrie laitière qui risque d’écoper. Cette pratique est déloyale et il n’est pas question qu’on laisse la situation s’envenimer davantage. Nos travailleuses et travailleurs de l’industrie laitière ne méritent certainement pas de payer les frais d’une erreur administrative grotesque de la part du gouvernement. On ne compte pas se laisser faire », conclut M. Bergeron-Cyr.

À propos

 La Fédération du commerce (FC-CSN) compte environ 30 000 membres regroupés dans plus de 350 syndicats présents dans les secteurs du commerce de détail, de gros et de services divers, de l’agroalimentaire, des finances et du tourisme.

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s’engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

 

← Précédent Les travailleuses dénoncent la fermeture d’un premier CPE 31 mai 2016
Suivant → La CSN-Construction dénonce l’absence de consultation 1 juin 2016
Partager
Source
Fédération du commerce (FC–CSN)
Pour information
Dave Parent
Conseiller
Service des communications de la CSN
514 216-9097
dave.parent@csn.qc.ca

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/la-fereration-du-commerce-csn-appuie-sans-reserve-lindustrie-laitiere-de-chez-nous/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.