Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le prix Pierre-Vadeboncœur 2019 remis au romancier et essayiste Yvon Rivard

Du même SUJET

Lucie Dagenais : une grande dame nous quitte

Lucie Dagenais : une grande dame nous quitte

C’est avec profondément de tristesse que le mouvement CSN a appris le décès cette semaine de…
Gérald Larose recevra le prix Chevalier-de-Lorimier

Gérald Larose recevra le prix Chevalier-de-Lorimier

Nous désirons vous transmettre cette invitation du Rassemblement pour un pays souverain. Cette année pour sa 17e…
Joseph Giguère (1940-2020)

Joseph Giguère (1940-2020)

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Joseph Giguère, ancien président du Conseil…
Fernand Daoust, un grand bâtisseur du Québec

Fernand Daoust, un grand bâtisseur du Québec

C’est avec une grande tristesse que les membres de la CSN ont appris ce matin le…
Décès de Norbert Rodrigue, ancien président de la CSN

Décès de Norbert Rodrigue, ancien président de la CSN

C’est avec une profonde tristesse que la CSN a appris le décès, hier soir, de Norbert…
La CSN rend hommage à Laurent McCutcheon décédé cette semaine

La CSN rend hommage à Laurent McCutcheon décédé cette semaine

La CSN est très peinée d’apprendre que l’infatigable Laurent McCutcheon nous a quittés ce jeudi 4…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Claudette Carbonneau, Marie Vadeboncoeur, Yvon Rivard et Jean Lortie
Claudette Carbonneau, Marie Vadeboncoeur, Yvon Rivard et Jean Lortie

Le prix Pierre-Vadeboncœur 2019 remis au romancier et essayiste Yvon Rivard

Le jury du prix Pierre-Vadeboncœur a porté son choix sur l’essai Le chemin de l’école, de l’écrivain Yvon Rivard, publié chez Leméac. Le prix a été remis le dimanche 24 novembre dans le cadre du Salon du livre de Montréal en présence de Marie Vadeboncoeur, veuve de l’écrivain.

Photo : Michel Giroux

Des mentions d’honneur ont été adressées à Dominique Payette pour son essai Les brutes et la punaise, publié chez Lux Éditeur, et à Alain Noël pour son essai Utopies provisoires, publié chez Québec Amérique. Le jury, présidé par Claudette Carbonneau, compte aussi Catherine Ladouceur, professeure de littérature au Cégep de Sherbrooke, et l’auteure Anne-Marie Saint-Cerny.

Le prix Pierre-Vadeboncoeur, doté d’une bourse de 5000 $, a été créé en 2011 par la CSN pour souligner la mémoire de ce grand écrivain et syndicaliste, conseiller durant 25 ans à la centrale syndicale québécoise. Il est remis à l’auteur d’un essai qui s’est démarqué sur des questions économiques, sociales ou politiques.

La présidente du jury a souligné la qualité de la langue dans l’œuvre primée, « une langue somptueuse», a-t-elle précisé, une langue mise au service de l’éducation, « qui demeure le socle sur lequel doit se bâtir une nation ».

Madame Carbonneau a félicité Dominique Payette pour s’être attaquée avec courage aux radios-poubelles qui sévissent à Québec. De l’essai d’Alain Noël, elle a dit qu’il était une contribution remarquable au vivre-ensemble dans une société plus juste et équitable.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket