Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les paramédics CSN manifestent leur mécontentement

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Lancement de la négociation en santé et services sociaux : des solutions pour épauler le personnel

Lancement de la négociation en santé et services sociaux : des solutions pour épauler le personnel

Les délégué-es de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) ont rendu visite…
La patience des salarié-es du cimetière Notre-Dame-des-Neiges a ses limites

La patience des salarié-es du cimetière Notre-Dame-des-Neiges a ses limites

En grève depuis le 20 septembre dernier, le Syndicat des employé-es de bureau du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges…
Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration de l’Outaouais réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration de l’Outaouais réclame son dû!

C’est plus 275 militantes et militants de la Fédération de la santé et des services sociaux…
Violence au quotidien pour les intervenantes et intervenants de la Maison des sans-abri, silence radio de la part de l'employeur

Violence au quotidien pour les intervenantes et intervenants de la Maison des sans-abri, silence radio de la part de l'employeur

Constatant une augmentation de la violence à l’endroit des membres qu’il représente, le Syndicat des travailleuses…
Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Les travailleuses et les travailleurs de la Commission des droits de la personne et des droits…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…

Négociation en soins préhospitaliers d'urgence

Les paramédics CSN manifestent leur mécontentement

Les paramédics de Montréal et de Laval, membres de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), poursuivent aujourd’hui leurs moyens d’action dans le but de faire débloquer les négociations pour le renouvellement de leur convention collective. Cette fois, ils manifestent aux abords immédiats du pont Jacques-Cartier, côté nord, et ce, dès 16 heures. Sans contrat de travail depuis le 1er avril 2010, ils veulent sensibiliser la population et les élu-es à leurs revendications. D’autres manifestations similaires sont prévues au cours de la journée au Saguenay-Lac-Saint-Jean, en Abitibi, à Québec et en Montérégie (à l’autre extrémité du pont Jacques-Cartier).

Ayant rejeté à l’automne dernier une entente de principe à 71 %, jugée insatisfaisante, les paramédics exigent des réponses claires à leurs nouvelles demandes ciblées. Celles-ci consistent à réclamer notamment une réduction du nombre d’échelons salariaux, une bonification de leur régime de retraite, l’amélioration de la période probatoire et la fin des frais de casernes imposées par certains employeurs en région.

Pour Réjean Leclerc, l’un des porte-parole du comité national de négociation du secteur préhospitalier FSSS-CSN, « il faut que le ministère et les associations patronales dégagent rapidement des dates de rencontre pour poursuivre les échanges. Ce que nous demandons est une simple question de reconnaissance professionnelle et sociale, comme cela a été le cas pour d’autres catégories de professionnels de la santé et des services sociaux. À défaut, nous allons tout mettre en œuvre pour obtenir gain de cause, car nous visons un règlement avant Noël. »

À moins d’un revirement majeur à la table de négociation, les paramédics CSN entendent aussi déclencher une grève générale illimitée le 24 décembre prochain. Depuis le 26 novembre, ils ont mis en branle une série de moyens de pression à caractère administratif, en refusant notamment d’encadrer des élèves stagiaires en soins préhospitaliers d’urgence et en cessant de raccompagner le personnel œuvrant à titre d’escorte médicale. Au cours des prochains jours, ils vont continuer à se faire entendre de différentes façons, à différents endroits, sans toutefois affecter les services à la population.

Les paramédics syndiqués à la CSN, au nombre de 2500 au Québec, sont en négociation avec le ministère de la Santé et des Services sociaux et les associations patronales depuis avril 2011. Ils sont représentés par la FSSS-CSN, le plus important regroupement de paramédics. Le Conseil central du Montréal-métropolitain compte environ plus 94 000 membres provenant de tous les secteurs d’activité. Pour sa part, la CSN regroupe plus de 300 000 membres, et ce, tant dans les secteurs public que privé.

 

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket