Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les profs de cégep déposent leurs demandes pour la prochaine négociation

Du même SUJET

Campagne Je soigne avec mon DEC

Campagne Je soigne avec mon DEC

Sur le thème Je soigne avec mon DEC, la Coalition pour le maintien du DEC qualifiant…
Toujours aucune « prime COVID » pour le personnel de soutien et des mesures de protection insuffisantes

Toujours aucune « prime COVID » pour le personnel de soutien et des mesures de protection insuffisantes

Au sortir de la conférence de presse du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, relativement à la…
Une première journée de grève pour les 11 000 salarié-es de CPE syndiqués à la CSN

Une première journée de grève pour les 11 000 salarié-es de CPE syndiqués à la CSN

Sans convention collective depuis plus de 18 mois, les travailleuses et travailleurs des centres de la…
Rentrée dans les établissements d’enseignement supérieur : oui, mais…  

Rentrée dans les établissements d’enseignement supérieur : oui, mais…  

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ–CSN) accueille favorablement la décision du…
Les 160 000 travailleuses et travailleurs du secteur public de la CSN se prononceront sur l’entente de principe

Les 160 000 travailleuses et travailleurs du secteur public de la CSN se prononceront sur l’entente de principe

Au cours des derniers jours, près de 800 délégué-es des syndicats du secteur public de la…
Une vigile de 24 heures pour les services publics devant l’Assemblée nationale

Une vigile de 24 heures pour les services publics devant l’Assemblée nationale

À l’aube de la fin des travaux parlementaires à Québec, plusieurs centaines de travailleuses et de…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Négociations du secteur public

2019-10_fneeq-nego_CSN

Les profs de cégep déposent leurs demandes pour la prochaine négociation

Sous le thème de la valorisation de la profession, les membres du comité de négociation et de mobilisation de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), qui représente 85 % du personnel enseignant des cégeps, ont déposé aujourd’hui leur cahier de demandes sectorielles au Comité patronal de négociation des collèges (CPNC).

Pour Yves de Repentigny, vice-président de la Fédération, cette négociation sera l’occasion de remédier au problème de la précarité enseignante et d’améliorer les conditions de travail ainsi que la rémunération des enseignantes et des enseignants de la formation continue.

« À chaque début de session, plusieurs profs ne savent pas s’ils enseigneront. Ils doivent préparer des plans de cours entier à la dernière minute, parfois la veille de leur premier cours. À la formation continue, les enseignantes et les enseignants gagnent souvent la moitié du salaire de quelqu’un qui œuvre au régulier. Il n’est pas normal qu’une personne qui fait le même travail que sa ou son collègue n’ait pas le droit à la même rémunération. Nous voulons discuter de ces problèmes dans leur globalité avec la partie patronale et surtout trouver rapidement des solutions. », affirme-t-il.

Contrer le sous-financement du réseau collégial
Le réseau des cégeps a été frappé par des compressions et un sous-financement depuis plusieurs années sans avoir profité d’un réel réinvestissement. La FNEEQ-CSN estime que le manque de ressources crée des problèmes dans les salles de cours et menace à terme la pérennité du réseau collégial.

« Alors que notre tâche s’alourdit année après année, le nombre d’étudiantes et d’étudiants en situation de handicap et avec des besoins particuliers augmente de manière considérable. On nous demande constamment de faire plus avec moins. Il n’existe pas des milliers de solutions : ça prend un réinvestissement dans le réseau collégial pour donner aux profs les ressources nécessaires afin de répondre aux besoins de cette population étudiante. Ce réinvestissement doit se faire sentir directement dans la classe », ajoute M. de Repentigny.

Une préoccupation pour l’environnement
La FNEEQ-CSN revendique aussi une diminution de l’empreinte carbone du réseau collégial. « Comme organisation syndicale, nous avons mobilisé nos membres pour la lutte contre les réchauffements climatiques. Nous l’avons fait dans la rue le 27 septembre dernier, mais nous croyons que ça passe aussi par des clauses dans nos conventions collectives touchant notamment l’incitation à l’utilisation de transports durables », conclut-il.

Les demandes sectorielles de la FNEEQ-CSN visent aussi à régler des problèmes concernant la tâche d’enseignement et son aménagement, l’organisation du travail, l’autonomie professionnelle, la rémunération de même que la consolidation et la transformation du réseau collégial.

En terminant, la FNEEQ-CSN s’est dite déçue du refus de la partie patronale de déposer ses demandes en même temps que les siennes, comme elle l’avait proposé au mois de juin dernier, ce qui aurait permis de commencer plus rapidement la négociation.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket