CPE de la Montérégie

8 avril 2018

Entente de principe adoptée

En appui avec les 2000 travailleuses des CPE de l’Estrie, de Montréal et Laval ainsi que celles du Cœur du Québec, qui poursuivent leurs négociations, l’assemblée générale des travailleuses de la Montérégie a voté une résolution unanime de solidarité.

Les quelques 1400 travailleuses en CPE de la Montérégie membres de l’Association patronale nationale des CPE (APNCPE) ont adopté à 93% l’entente de principe intervenue en mars dernier, lors d’une assemblée générale extraordinaire tenue à Longueuil le 7 avril. Cette entente met fin à un long processus de négociation qui a débuté au lendemain de l’échéance des conventions collectives, le 31 mars 2015. Une fois signées, les nouvelles conventions collectives seront en vigueur jusqu’au 31 mars 2020.

« Nous sommes heureuses d’avoir pu conclure cette entente qui a été obtenue grâce à l’implication et à la mobilisation des membres que nous représentons, affirme France Laniel, présidente du Syndicat des travailleuses et travailleurs en petite enfance de la Montérégie (FSSS–CSN). Sans leur détermination, jamais nous n’aurions pu convenir d’un règlement pour le renouvellement de nos conventions collectives. C’est une fin heureuse après trois années de lutte. »

Appui aux travailleuses de trois autres régions
En guise de solidarité avec les quelque 2000 travailleuses des CPE de l’Estrie, de Montréal et Laval ainsi que celles du Cœur du Québec, qui poursuivent toujours leurs négociations régionales avec l’APNCPE, l’assemblée générale des travailleuses de la Montérégie a voté en faveur d’une résolution unanime de solidarité à leurs luttes pour leur reconnaissance et leurs droits.

« Cet appui est essentiel pour ces milliers de travailleuses qui luttent aussi depuis plus de trois ans pour renouveler leurs conventions collectives, lance Annette Herbeuval, présidente du Conseil central de la Montérégie (CCM–CSN). Nous sommes de tout cœur avec elles et nous allons les appuyer jusqu’au bout. »

À propos des CPE de la Montérégie
Environ 11 000 travailleuses et travailleurs syndiqués répartis dans les quelque 400 CPE sont regroupés dans 37 syndicats affiliés à la FSSS–CSN, dont 1700 travailleuses œuvrent dans 95 installations dans notre région. Ces syndicats sont aussi affiliés au Conseil central de la Montérégie qui compte 2500 membres issus de différents secteurs d’activité. Pour sa part, la CSN regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans douze autres conseils centraux.

← Précédent 350 travailleuses votent la grève générale illimitée 8 avril 2018
Suivant → ASSEZ ! Le personnel du CHU Sainte-Justine interpelle le Dr Barrette 9 avril 2018
Partager
Dossiers
Région
  • Montérégie
Source
Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Pour information
Magalie Nazaire-Péloquin
514 249-2769

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/les-travailleuses-adoptent-une-entente-de-principe/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.