Remis par la CSN depuis 2011

Photo Michel Giroux
20 novembre 2016

Normand Baillargeon, lauréat du prix Pierre-Vadeboncoeur

Avec le prix Pierre-Vadeboncoeur, la CSN veut souligner l'apport de l'auteur d'un essai tout en honorant la mémoire du syndicaliste et essayiste décédé en 2010.

C’est le professeur Normand Baillargeon, pour son essai La dure école, publié chez Leméac, qui est le choix du jury du prix Pierre-Vadeboncœur 2016. L’auteur recevra ce prix des mains du secrétaire général de la CSN, Jean Lortie, et de Marie Vadeboncœur, le dimanche 20 novembre, à l’occasion du Salon du livre de Montréal. La présentation aura lieu au Salon 8, situé sur la mezzanine, à 13 h 30.

Ce prix, remis une première fois en 2011, a été créé par la Confédération des syndicats nationaux (CSN) pour honorer la mémoire du syndicaliste et essayiste décédé en 2010. Il est doté d’une bourse de 5000 $. Pierre Vadeboncœur a œuvré durant plus de 25 ans à la CSN.

Les radicaux libres, du journaliste et historien Jean-François Nadeau, publié chez Lux éditeur, a été le second choix du jury tandis que Kuei, je te salue, de la poète innue Natasha Kanapé Fontaine et du romancier québéco-américain Deni Ellis Béchard, publié chez Écosociété, s’est classé troisième. Près d’une trentaine d’essais publiés dans une dizaine de maisons d’édition avaient été soumis au jury composé de mesdames Claudette Carbonneau, ex-présidente de la CSN, Catherine Ladouceur, professeure de littérature au cégep de Sherbrooke, et Aurélie Lanctôt, auteure et lauréate du prix Pierre-Vadeboncœur l’année dernière.

Photo: Michel Giroux
Première rangée: la présidente du jury, Claudette Carbonneau, Marie Vadeboncoeur, Normand Baillargeon. Deuxième rangée: Aurélie Lanctôt, Catherine Ladouceur et Jean Lortie

La présidente du jury, madame Claudette Carbonneau, a souligné l’originalité de l’approche de l’auteur, qui se livre à une sévère critique de l’école et des médias, producteurs, selon lui, de préjugés qui déforment trop souvent l’opinion publique et la pensée citoyenne.

Récipiendaires du prix Pierre-Vadeboncœur

2015 : Aurélie Lanctôt, Les libéraux n’aiment pas les femmes

2014 : Alain Deneault, Paradis fiscaux, la filière canadienne

2013 : Roger et Jean-François Payette, Ce peuple qui ne fut jamais souverain

2012 : Lise Payette, Le mal du pays

2011 : Bernard Émond, Il y a trop d’images

← Précédent La CSN manifeste son soutien indéfectible à la Fédération des femmes du Québec 20 novembre 2016
Suivant → 20 ans d’équité salariale : extrait avec Monique Simard 21 novembre 2016
Partager
Région
  • L'ensemble du Québec
Source
Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Pour information
Michel Rioux
secrétaire du prix Pierre-Vadeboncœur
450 670-2449

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/normand-baillargeon-laureat-du-prix-pierre-vadeboncoeur/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.