Mise à jour économique du fédéral

1 novembre 2016

Ottawa devrait en faire davantage dès maintenant

La situation économique et de l’emploi commande d’agir dès maintenant

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) se réjouit que le gouvernement Trudeau maintienne le cap sur les investissements dans les infrastructures, plutôt que de chercher à atteindre l’équilibre budgétaire. « En ce sens, il respecte son engagement électoral, mais nous aurions souhaité qu’il ne reporte pas à compter de 2020-2021 la majeure partie des nouvelles sommes dévolues pour les infrastructures », a déclaré le trésorier de la CSN, Pierre Patry.

« La situation économique et de l’emploi commande d’agir dès maintenant, a tenu à préciser le porte-parole syndical. Il est regrettable de constater que le gros des efforts qu’il compte déployer au cours des 12 prochaines années ne commence que dans quatre ans. »

La mise sur pied de la Banque de l’infrastructure, annoncée dans la mise à jour économique du ministre Morneau, préoccupe aussi la CSN. « Quelle sera la composition de sa direction, quelle sera la place du secteur public par rapport au privé dans cette banque, et quelles marges de manœuvre auront les municipalités et les gouvernements provinciaux ?, a questionné Pierre Patry.

À propos de ce que le ministre considère comme un outil majeur qui vise aussi à attirer des capitaux étrangers, la CSN souhaite un large débat public sur la création de cette banque, en particulier sur son mandat et sa composition. « Le ministre Morneau qualifie de pièce maîtresse dans le financement de grands projets d’un océan à l’autre cette banque qui n’a jamais fait l’objet d’un débat public. Nous l’invitons à consulter largement les organisations de la société civile, dont la CSN. Nous avons des choses à dire sur cette question », a poursuivi Pierre Patry.

Par ailleurs, la CSN déplore que le ministre soit demeuré silencieux sur les transferts fédéraux aux provinces. « L’augmentation annuelle des transferts dans la santé diminuera de 6 à 3 % à compter de l’an prochain et nous sommes nombreux à nous inquiéter du manque à gagner que subiront les provinces dans le financement des services sociaux et de santé. C’est la population qui en subira tous les effets », a indiqué le trésorier de la CSN.

 

← Précédent La FNC aux consultations sur le numérique 1 novembre 2016
Suivant → Une juste conquête de l'égalité 2 novembre 2016
Partager
Région
  • L'ensemble du Québec
Source
Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Pour information
Louis-Serge Houle
514 792-0795

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/ottawa-devrait-en-faire-davantage-des-maintenant/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.