Plusieurs conventions collectives renouvelées

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Des centaines de militantes et de militants de la Fédération de la santé et des services…
Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…
Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Sans contrat de travail depuis bientôt 13 mois, les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs…
Une entente de principe aux Jardins Charlesbourg

Une entente de principe aux Jardins Charlesbourg

Le 24 janvier, les travailleuses et les travailleurs de la résidence Les Jardins Charlesbourg à Québec…
Grève des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud

Grève des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud

Les membres du Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud­­­ (CSN) vont déclencher une grève de…

Secteur municipal

2017-02-16_feesp_CSN

Plusieurs conventions collectives renouvelées

Saint-Barnabé 

La convention collective a été signée le 15 février, à l’Hôtel de ville de Saint-Barnabé. Ce contrat de travail, qui doit se terminer le 31 décembre 2021, comprend des augmentations annuelles de 2,5 % par année. De plus, il précise l’horaire d’hiver qui permettra à l’un des salariés aux travaux publics de travailler toute l’année.

Les membres du Syndicat régional des employé-es municipaux de la Mauricie (Saint-Barnabé) – CSN : Julie Bordeleau, secrétaire du syndicat et secrétaire à la municipalité, Guy Castonguay, président du syndicat, le directeur général de la municipalité, Denis Gélinas, le maire Michel Lemay et la conseillère municipale Paule Jacques

Saint-Élie-de-Caxton 

Le vendredi 10 février, les membres du syndicat se sont prononcés à 100 % en faveur de l’entente de principe de leur première convention collective. Elle comporte plusieurs modifications aux conditions de travail : l’horaire de travail, le temps supplémentaire, l’encadrement de la sous-traitance et d’autres thèmes tels que les mécanismes relatifs à l’ancienneté.

Au chapitre des salaires, les augmentations prévues à la convention collective sont de 1,1 % la première année, 1,5 % la deuxième année et 2 % pour chacune des trois dernières années d’application. À cela s’ajoutent les ajustements faisant suite aux travaux en vertu de la Loi sur l’équité salariale qui ont été réalisés pendant la négociation.

Hérouxville 

Dans la soirée du 13 février, après deux jours de négociation, la convention collective a été acceptée et comprend des augmentations de 2 % par année pour les cinq années d’application du contrat de travail. Des ajustements salariaux ont également été consentis pour le poste de secrétaire municipale et à l’un des salariés attitrés aux travaux publics. La convention se signera le 6 mars prochain.

Saint-Cyrille de Wendover 

Dans l’après-midi du 9 février dernier, après plus d’un an de pourparlers, une entente de principe a enfin permis de conclure cette difficile négociation. Les membres du syndicat se prononceront le 27 février prochain et les paramètres du contrat de travail seront connus à ce moment.

Sainte-Thècle 

La prochaine rencontre de négociation est prévue pour le 24 février prochain.

Une partie de bras de fer semble vouloir se dessiner à propos des horaires de travail. Le climat à la table de négociation est inquiétant. La prochaine rencontre sera déterminante pour la suite des choses.

Notons que le contrat de travail est échu depuis le 31 décembre 2015.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket