Rencontre avec le ministre Barrette

L'urgence de mettre en place des solutions à la détresse du personnel

12 mars 2018

En ce qui a trait aux effets désastreux de sa réforme sur la qualité de vie au travail du personnel, le ministre n’a pas montré de réelle ouverture à apporter les changements majeurs qui sont nécessaires pour améliorer durablement les choses.
Partager
Région
  • L'ensemble du Québec
Source
Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)
Pour information
Hubert Forcier
514-209-3311

Après des mois d’attente, la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) a finalement pu obtenir une rencontre avec le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette. Cette rencontre visait à rappeler au ministre l’ampleur des problèmes vécus actuellement par l’ensemble du personnel du réseau et à lui soumettre une démarche pour mettre de l’avant des solutions durables. En ce qui a trait aux effets désastreux de sa réforme sur la qualité de vie au travail du personnel, le ministre n’a pas montré de réelle ouverture à apporter les changements majeurs qui sont nécessaires pour améliorer durablement les choses. Pour ce qui est de la surcharge de travail, le ministre s’en tient à des projets pilotes pour les équipes soignantes pour lesquels il n’a donné que très peu de détails. Enfin, la FSSS–CSN accueille positivement l’engagement du ministre à instaurer un canal de communication afin de soutenir les négociations locales en cours dans chacun des centres intégrés de santé et de services sociaux.

Une rencontre sur la crise de l’épuisement du personnel du réseau
Les membres du comité exécutif de la FSSS–CSN ont rencontré aujourd’hui le ministre Barrette pour faire état de la crise actuelle dans le réseau. Cette rencontre était nécessaire pour informer le ministre des nombreux problèmes vécus par l’ensemble du personnel du réseau : surcharge de travail, pénurie de personnel, épuisement professionnel. Pour la FSSS–CSN, il est urgent de trouver des solutions durables pour mettre un terme à la crise actuelle. Si l’introduction de ratios dans les équipes soignantes peut permettre de réduire à court terme la pression sur le personnel, cela ne permettra pas de tout régler. Cela est d’autant plus vrai que les postes disponibles dans le réseau sont de moins en moins attractifs en raison de la détérioration des conditions de travail. C’est pourquoi la FSSS–CSN invite le ministre à adopter une perspective plus large pour répondre aux préoccupations légitimes du personnel.

« Si l’objectif du ministre Barrette est seulement de mettre un petit pansement sur la détresse du personnel pour rapidement passer à autre chose, on a un problème. Ce qu’on a constaté dans le réseau au cours des dernières semaines, c’est que l’ensemble du personnel appelle à l’aide. Il faut répondre à ça par des mesures durables, et le plus rapidement possible. Il faut trouver des solutions pour les infirmières, mais aussi pour les infirmières auxiliaires, les préposé-es, les agentes administratives, les travailleuses sociales et les 300 autres titres d’emploi du réseau », explique Jeff Begley, président de la FSSS–CSN.

Des solutions concrètes pour améliorer les choses
La FSSS–CSN étant la seule organisation syndicale représentant l’ensemble des titres d’emploi du réseau, elle est en mesure de mettre de l’avant des solutions porteuses qui permettront d’instaurer un changement pour répondre à l’épuisement du personnel. Nous proposons notamment 15 solutions pour améliorer le réseau avec une alliance inédite réunissant médecins, patients, cadres et salarié-es. Pour en savoir plus, visiter le www.15solutions.org.

« Nous avons proposé au ministre Barrette de procéder à un examen approfondi de la réforme qu’il a imposée au réseau. Cela nous permettrait de regarder ce qui doit être fait pour améliorer la situation du personnel, qui est épuisé. Nous avons des propositions concrètes pour bonifier l’organisation du travail et celle du réseau. Malheureusement, le ministre garde le cap et refuse toute remise en question de sa réforme », de conclure Jeff Begley.

De plus, les négociations locales actuellement en cours partout au Québec sont un moment clé pour améliorer les conditions de travail du personnel et réduire la pression qu’il subit. Pourtant, plusieurs employeurs tentent de dégrader davantage la situation. À cet égard, le ministre s’est engagé à instaurer un canal de communication qui favorisera le déroulement des négociations.

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) compte plus de 110 000 membres dans les secteurs publics et privés. La FSSS est la plus grande organisation syndicale dans le secteur de la santé et des services sociaux et dans les services de garde. La FSSS-CSN agit en faveur d’une société plus équitable, plus démocratique et plus solidaire.

← Précédent La FSSS–CSN dépose des contestations 12 mars 2018
Suivant → Entente de principe chez Transco Montréal 12 mars 2018

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/pour-la-fsss-csn-il-est-urgent-de-mettre-en-place-des-solutions-durables-a-la-detresse-du-personnel/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.