Prête à contribuer aux travaux, la CSN fait le point sur ses attentes

Articles récents

Le Front commun confirme l’adoption de l’entente de principe

Le Front commun confirme l’adoption de l’entente de principe

Au terme des consultations menées auprès de 420 000 travailleuses et travailleurs du secteur public, le…
Les employés municipaux des loisirs et de la culture adoptent un mandat de GGI

Les employés municipaux des loisirs et de la culture adoptent un mandat de GGI

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs municipaux de la…
Les syndicats de la FSSS–CSN entérinent l'entente de principe sectorielle

Les syndicats de la FSSS–CSN entérinent l'entente de principe sectorielle

Les travailleuses et les travailleurs représentés par la Fédération de la santé et des services sociaux…
Entente de principe pour les chargé-es de cours de l’Université Laval

Entente de principe pour les chargé-es de cours de l’Université Laval

Une entente de principe est intervenue tard hier soir entre le Syndicat des chargées et chargés…
Les profs de cégep acceptent le projet de règlement conclu avec Québec

Les profs de cégep acceptent le projet de règlement conclu avec Québec

À la suite de la consultation des 61 assemblées générales représentant l’ensemble des profs du réseau collégial,…
Transport scolaire : le ministre Drainville doit intervenir

Transport scolaire : le ministre Drainville doit intervenir

Réunis devant l’Assemblée nationale lors d’une manifestation sur l’heure du midi, la Confédération des syndicats nationaux…

Première rencontre sur la réforme des régimes de retraite

Prête à contribuer aux travaux, la CSN fait le point sur ses attentes

À la veille de la première rencontre de travail sur le financement des régimes de retraite des municipalités, le président de la CSN, Jacques Létourneau, réitère être prêt à contribuer afin d’en arriver à des solutions viables pour les régimes et de faire en sorte que leur pérennité soit assurée.

Jacques Létourneau aborde à cet effet les attentes de la CSN face au processus proposé par la ministre. « La sécurité du revenu tout au long de la vie constitue l’une de nos grandes préoccupations en tant que centrale syndicale, a-t-il commenté en rappelant que 60 % des Québécois ne disposent d’aucun régime de retraite. Nous sommes à cet égard convaincus, tout comme le signifie le rapport D’Amours d’ailleurs, que les régimes de retraite à prestations déterminées demeurent le meilleur moyen pour assurer une retraite convenable à toutes et à tous. »

Le président de la CSN reconnaît que certaines règles doivent être revues afin de garantir la viabilité de ces régimes de retraite. « Nous sommes conscients qu’il faut agir, précise-t-il. Cependant, nous n’accepterons pas que les changements aux régimes ne se fassent qu’aux dépens des travailleuses et des travailleurs. » La priorité dans les travaux doit d’abord porter, selon le président, sur l’analyse des règles de financement qui s’appliqueront à long terme. « Le gouvernement semble vouloir d’abord traiter de la restructuration des régimes de retraite, laquelle nous apparaît en fait, à la lumière de ce qu’il nous présente, constituer une démarche de révision des droits acquis. Or, tant que nous ne connaîtrons pas les modalités qui fixeront l’environnement et le mode d’évaluation dans lesquels évolueront les régimes de retraite, nous ne pourrons aborder cette question. »

Jacques Létourneau insiste : « il faut d’abord assurer aux travailleuses et aux travailleurs la mise en place de paramètres qui permettront de pérenniser leur régime, sans quoi il sera très difficile pour la CSN de parler d’un quelconque processus de restructuration. Ce n’est pas en transférant une partie de la facture aux travailleurs que l’on arrivera à une plus grande stabilité, ou encore que le financement sera mieux adapté. »

« Certaines municipalités ici présentes ont des objectifs à très court terme, renchérit le président de la CSN, mais il faut éviter les raccourcis et ne pas oublier que bien des municipalités sont arrivées à une entente négociée en matière de retraite. Cette réforme du système de retraite est nécessaire, mais nous sommes capables, à l’instar de plusieurs pays et même de certaines provinces canadiennes, de penser à un nouvel environnement ainsi qu’un mode d’évaluation qui donneront aux régimes de retraite des assises équitables et durables. Nous avons un devoir de nous entendre et de réussir cette réforme dans le meilleur intérêt de tous. »

Disponibilités pour entrevues

Jacques Létourneau sera disponible sur place, une demi-heure avant le début de la première rencontre sur les régimes de retraite des municipalités, pour répondre aux questions des journalistes. o Centre des Congrès de Québec 880, avenue Honoré-Mercier, foyer 206, Québec o Le mardi 21 janvier, à 9 h 00

À propos des forums

Cette première rencontre s’inscrit dans une série de trois forums annoncés par la ministre du Travail Agnès Maltais afin de trancher le débat entre patrons et syndicats sur les régimes de retraite. Les forums porteront sur les régimes de retraite des municipalités, des universités et du secteur privé et devraient s’échelonner sur une période de deux ans. Le premier forum sur les régimes des universités se tiendra le mercredi 22 janvier, alors que celui sur le secteur privé aura lieu le vendredi 24 janvier.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket

À LA UNE

Le Point syndical  automne 2023