Santé et services sociaux

Une privatisation insensée des stationnements du CIUSS de l'Estrie

15 février 2017

Le CIUSSS prétend ne pas détenir l’expertise pour assurer la gestion des stationnements bien que plusieurs d’entre eux sont sous sa gouverne depuis plusieurs années et génèrent d’importants surplus.
Partager
Région
  • Estrie
Source
Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)

La CSN proposera un projet alternatif pour maintenir les revenus et les emplois au public

La CSN demande une rencontre d’urgence avec le CIUSSS de l’Estrie pour présenter les orientations qui soutiendront l’alternative publique du projet de la CSN en ce qui a trait à la privatisation des stationnements des établissements de santé et de services sociaux de la région. La CSN veut à tout prix contrer cette nouvelle forme de privatisation qui fera non seulement perdre d’importants revenus aux établissements de santé publics, mais également des emplois.

Une privatisation insensée
La CSN déplore le fait que le CIUSSS de l’Estrie veut profiter de la directive du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) d’uniformiser la tarification des stationnements des établissements pour entraîner une nouvelle privatisation. Cette décision du CIUSSS a pour effet d’instaurer une tarification ou de hausser considérablement celle existante pour les usagers et le personnel, en plus des tarifs inégaux qui diviseront les employés du CIUSS-CHUS dans plusieurs villes de la région.

« Cette hausse nous apparaît injustifiée et ne règlera en rien le manque d’espaces de stationnement pour le personnel et les usagers», de souligner Ted Hébert, représentant de l’exécutif local et trésorier.

Le CIUSSS prétend ne pas détenir l’expertise pour assurer la gestion des stationnements bien que plusieurs d’entre eux sont sous sa gouverne depuis plusieurs années et génèrent d’importants surplus. Rappelons que la gestion publique des stationnements a permis d’engranger 66 millions de dollars de profits net au Québec en 2014-2015 et que le CIUSS-CHUS de l’Estrie est l’un des plus performants au Québec en matière de gestion des parcs de stationnements.

« Cette annonce de privatisation est insensée. Les stationnements des établissements de santé de la région permettent de générer des revenus pour financer les soins. Pourquoi vouloir donner ces revenus au privé ? Dans un contexte où les compressions budgétaires imposées par le gouvernement font mal, c’est encore moins le temps de privatiser la gestion des stationnements », lance Laurent-Paul Maheux, vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) en Estrie.

Demande de rencontre urgente

Le président du Conseil central des syndicats nationaux de l’Estrie, Denis Beaudin, entend tenir tête au CIUSSS de l’Estrie. « Nous n’en resterons pas là. Par le passé, nous avons fait reculer plusieurs projets de privatisation. C’est ce que nous entendons faire une fois de plus par différents moyens. Nous demandons une rencontre urgente pour pouvoir faire part de notre alternative publique à l’employeur. Il y a là une occasion rêvée de garder des revenus pour les soins à la population. Il doit entendre raison », de marteler Denis Beaudin.

La CSN dénonce de plus la lenteur du CIUSSS de l’Estrie de transmettre à la CSN l’ensemble des documents financiers nécessaires à l’élaboration du projet alternatif. Rappelons l’article 3.10 de la dernière convention nationale signée récemment entre les parties. On peut y lire que les parties reconnaissent l’importance :

  • De maintenir des services publics de qualité et de déterminer des sources d’économie;
  • De travailler au maintien et au développement de l’expertise des personnes salariées du réseau public de la santé et des services sociaux;
  • D’avoir pour objectif de préserver des emplois dans le réseau public de la santé et des services sociaux et de privilégier le travail à l’interne;
  • De discuter des propositions concrètes d’amélioration des façons de faire en dehors du contexte formel de la négociation de la convention collective.

Rappelons que la CSN est la seule centrale syndicale à posséder une telle clause dans sa convention collective.

← Précédent Les établissements de santé et de services sociaux forcés de renoncer aux priorités du MSSS 15 février 2017
Suivant → Possibles arrêts de travail chez Cédrico de Price 15 février 2017

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/privatisation-des-stationnements-des-etablissements-de-sante-en-estrie/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.