Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Rejet massif d’une proposition finale et globale de l’employeur

Du même SUJET

Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Les membres du Syndicat des travailleurs de la Scierie de Petit Paris–CSN se sont réunis en…
« Trop peu, trop tard », dénoncent les syndicats du réseau

« Trop peu, trop tard », dénoncent les syndicats du réseau

Bien qu’elles accueillent favorablement l’annonce du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de…
La dernière offre patronale rejetée massivement

La dernière offre patronale rejetée massivement

Réunis en assemblée générale ce dimanche, les travailleuses et les travailleurs de Rolls-Royce Canada (RRC) ont…
Un nouveau syndicat découvre la « manière CSN »

Un nouveau syndicat découvre la « manière CSN »

Nouvellement syndiqués à la CSN, les membres de l’Union des travailleuses et travailleurs de Locweld–CSN étaient…
Les employé-es de bureau du cimetière Notre-Dame-des-Neiges font la grève

Les employé-es de bureau du cimetière Notre-Dame-des-Neiges font la grève

Le Syndicat des employé-es de bureau du cimetière Notre-Dame-des-Neiges–CSN a exercé son droit de grève ce…
Les sages-femmes concluent une entente de principe

Les sages-femmes concluent une entente de principe

Tard dans la nuit de vendredi dernier, le Regroupement Les Sages-femmes du Québec (RSFQ) a conclu…

Kronos Canada inc. de Varennes

Rejet massif d’une proposition finale et globale de l’employeur

Les 320 travailleuses et travailleurs de Kronos Canada ont rejeté à 93 % une offre dite finale et globale de l’employeur, lors d’une assemblée générale extraordinaire tenue à Verchère, en toute fin de journée. Ils ont réitéré à leur comité de négociation le mandat de tout mettre en œuvre pour parvenir à une entente satisfaisante visant à maintenir leurs acquis, notamment au chapitre de la protection des emplois.

Pour François Morin, vice-président à l’information et porte-parole désigné du Syndicat national des employé(e)s de Kronos (CSN) : « Le dépôt d’une proposition dite finale et globale nous apparaît prématuré dans la mesure où nous n’avons eu que dix rencontres de négociation, dont deux l’ont été devant un conciliateur du ministère du Travail. Le rejet massif de cette proposition est un appel à la raison logé à l’employeur de ne pas sacrifier nos conditions de travail de ce fleuron qu’est Kronos Canada inc. pour des considérations strictement mercantiles. »

Les reculs qui apparaissent dans l’offre déposée par l’employeur ce matin même, lors d’une séance devant un conciliateur du ministère du Travail, sont considérés totalement inacceptables, tant ils impliquent une diminution radicale des conditions de travail, dont l’abandon d’acquis en matière de protection des emplois. Ainsi en est-il de la sous-traitance tout azimut qui entraînerait à plus ou moins long terme la perte de près du tiers des emplois spécialisés, notamment dans les secteurs de la maintenance des bâtiments, de l’entretien et de la salubrité ainsi que dans l’administration de l’entreprise spécialisée dans la production du dioxide de titane, principalement utilisé dans la fabrication de peinture.

D’autres reculs concerneraient l’abandon des bénéfices liés au régime de retraite actuel, aux assurances des retraités, la perte de droits au plan de la gestion des mouvements de personnel et des heures supplémentaires, les horaires de travail ainsi qu’une diminution des libertés d’action syndicale, dont une modification radicale de la portée de l’accréditation.

À propos du syndicat et de la CSN

Le Syndicat national des employé(e)s de Kronos (CSN) est affilié à la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM–CSN), qui compte près de 30 000 membres répartis dans 320 syndicats, ainsi qu’au Conseil central de la Montérégie, qui regroupe environ 35 000 syndiqué-es sur une base régionale. Le syndicat est également affilié à la CSN, laquelle compte près de 2000 syndicats regroupant plus de 300 000 travailleuses et travailleurs.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket