Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Tshiuetin : les travailleuses et travailleurs acceptent l’entente de principe

Du même SUJET

L’entente de principe adoptée à 96 %

L’entente de principe adoptée à 96 %

Tard dans la soirée du 28 avril dernier, une entente de principe est intervenue entre Le Syndicat…
Le Syndicat des employés de l'Abattoir de Berthierville–CSN adopte à 83,5 % un nouveau contrat de travail

Le Syndicat des employés de l'Abattoir de Berthierville–CSN adopte à 83,5 % un nouveau contrat de travail

Le dimanche 15 mai 2022, les travailleuses et travailleurs de l’Abattoir Olymel de Berthierville ont voté…
Entente de principe pour les paramédics

Entente de principe pour les paramédics

La samedi 7 mai 2022, le comité de négociation des paramédics et les représentants patronaux ont…
Rolls-Royce Canada doit redevenir un employeur de choix

Rolls-Royce Canada doit redevenir un employeur de choix

Au moment où tous les employeurs du Québec jouent du coude pour attirer et retenir la…
Entente de principe dans les CPE de Mtl et Laval

Entente de principe dans les CPE de Mtl et Laval

Une entente de principe est survenue tard dans la soirée hier entre le Syndicat des travailleuses…
L’entente de principe adoptée par les trois unités affiliées à la CSN

L’entente de principe adoptée par les trois unités affiliées à la CSN

L’entente de principe intervenue le jeudi 14 avril 2022 entre l’employeur et les trois syndicats affiliés à la CSN…

Nouvelle convention collective

2019-12_train_CSN

Tshiuetin : les travailleuses et travailleurs acceptent l’entente de principe

Les membres des syndicats des travailleuses et travailleurs de Transport ferroviaire Tshiuetin inc. et Tshiuetin S.E.C. (CSN) ont approuvé mardi l’entente de principe survenue entre les parties syndicale et patronale la semaine dernière.

« Nous avons dû faire des compromis en raison de la situation financière difficile de la compagnie, mais nous sommes heureux que 90 % des membres aient voté en faveur de l’entente, a affirmé le président du Conseil central Côte-Nord (CCCN–CSN), Guillaume Tremblay. Il a donc fallu accepter une diminution du nombre d’heures de travail et une certaine restructuration de l’entreprise en échange d’une augmentation salariale. »

Le vice-président et trésorier de la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP–CSN), Jean-Pierre Bourgault, explique que la courte durée de l’entente a rendu ces compromis acceptables. « La nouvelle convention collective arrivera à échéance le 31 mars 2021, a-t-il annoncé. Tant l’employeur que les syndicats croient que la situation de l’entreprise sera revenue à la normale d’ici là. Nous devrions donc être en mesure de signer une entente plus avantageuse la prochaine fois. »

Les négociations intensives entreprises le 18 novembre dernier, après que les travailleuses et travailleurs eurent accepté de suspendre la grève qu’ils avaient déclenchée à la fin septembre, ont donc porté leurs fruits. La convention collective précédente était arrivée à échéance le 1er avril 2018 et les négociations avaient commencé en juin de la même année.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket