PERSPECTIVES CSN
Chronique Santé et sécurité

Santé psychologique au travail

Un chantier prioritaire pour la CSN

Dans de nombreux milieux de travail, les problèmes de santé psychologique sont les premières causes d’invalidité.
Par Natacha Laprise
Partager

Illustration : Luc Melanson

Ainsi, la prédiction de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), selon laquelle les problèmes de santé psychologique seraient la première cause d’invalidité dans le monde d’ici 2020, s’est concrétisée pour plusieurs. Peu importe où l’on se trouve sur la planète, les causes du stress au travail convergent toutes vers les risques psychosociaux (surcharge de travail, rôle ambigu, faible soutien du supérieur, faible reconnaissance, difficile conciliation entre le travail et la famille).

La santé psychologique est une priorité pour la CSN depuis le début des années 2000. Dans la foulée de son 64e congrès, la CSN a adopté un second plan d’action en santé psychologique au travail. Ce plan d’action ambitieux vise le développement d’une culture syndicale de prévention en offrant à ses syndicats différents moyens et outils pour remédier au problème.

Les rencontres patronales-syndicales sont des occasions à saisir pour interpeller l’employeur et ses représentants sur leur responsabilité en matière de santé-sécurité du travail (SST) et sur les situations à risque pour la santé psychologique. Afin d’aider les syndicats à bâtir un argumentaire convaincant, un document produit par la CSN paraîtra prochainement. Il traitera de ce que vous avez toujours voulu savoir concernant les troubles de santé psychologique et que votre employeur n’a jamais osé calculer. Vous pouvez dès maintenant consulter le portail de formation en SST à formationsst.csn.qc.ca.
Celui-ci contient déjà plusieurs outils sur les problèmes de harcèlement et de santé psychologique.

Agir collectivement sur la santé psychologique

L’action collective pour prévenir les troubles de santé psychologique peut se faire en intervenant concrètement sur les problèmes qui se présentent dans l’organisation quotidienne du travail. Afin d’avoir des résultats plus permanents, l’intégration de facteurs favorables à la santé psychologique est un moyen de choix. La CSN publiera d’ailleurs au printemps deux guides qui sauront vous inspirer.

Le retour au travail après une absence pour des problèmes de santé psychologique est une période critique où le syndicat CSN peut faire la différence. C’est pourquoi nous travaillons aussi sur les incontournables concernant le retour au travail.

L’entraide au quotidien, un outil de prévention

La prévention passe aussi par l’écoute des personnes qui vivent des difficultés. Un réseau d’entraide est aussi un excellent moyen dont peuvent se doter les syndicats pour améliorer la qualité de vie au travail. Dans chacun des conseils centraux de la CSN, vous pouvez faire appel au responsable régional du développement de l’entraide.

Du 1er au 7 mai 2017 se tiendra la Semaine nationale de la santé mentale. C’est une bonne occasion pour sensibiliser travailleurs et employeurs à l’importance d’une bonne santé mentale et pour faire valoir que le travail joue un rôle déterminant sur la santé psychologique.

C’est un bon moment pour commencer une prise en charge syndicale de la prévention en santé psychologique. Soyez à l’affût !

← Précédent Bonne retraite à un militant hors du commun 24 avril 2017
Suivant → Le livre de la tournée « Faut qu’on se parle » 24 avril 2017