Une percée majeure pour tout le secteur de l’événementiel

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Des employé-es d’Amazon dénoncent les représailles et les pratiques antisyndicales de la multinationale

Des employé-es d’Amazon dénoncent les représailles et les pratiques antisyndicales de la multinationale

Harcèlement, mesures disciplinaires injustifiées, montants d’argent offerts en échange du retrait des plaintes déposées à la…
Le rôle des syndicats plus important que jamais !

Le rôle des syndicats plus important que jamais !

C’est ce matin que la présidente de la CSN, Caroline Senneville, faisait connaître aux médias quelques…
Du jamais vu pour les paramédics !

Du jamais vu pour les paramédics !

Depuis quelques semaines, la situation se dégrade pour les paramédics de la ville de Québec. Cette…
Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Pour un programme inclusif de régularisation des personnes « sans statut »

Pour un programme inclusif de régularisation des personnes « sans statut »

Le gouvernement fédéral entend créer un programme de régularisation pour les personnes immigrantes sans statut au…

Festival du nouveau cinéma

2019-10_PS7_evenementiel_CSN

Une percée majeure pour tout le secteur de l’événementiel

Ce n’est rien de moins qu’une petite révolution qui s’est produite cet été dans le secteur de l’événementiel au Québec, alors que le Tribunal administratif du travail (TAT) a reconnu les travailleuses et les travailleurs du Festival du nouveau cinéma (FNC) comme salarié-es, au sens du Code du travail. Jusque-là, ceux-ci étaient considérés comme des travailleurs autonomes.

Cette nouvelle reconnaissance leur permet dorénavant de bénéficier de différentes protections prévues au code, dont le droit d’accumuler des indemnités de vacances ou encore des journées de maladie, du jamais vu dans le secteur de l’événementiel, souvent marqué par l’arbitraire en matière de conditions de travail.

Les travailleuses et travailleurs du FNC, réunis au sein du Syndicat de l’événementiel–CSN, ont adopté leur toute première convention collective en juillet dernier, un précédent très positif pour quiconque œuvre dans ce secteur d’activité.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket