Ville de Mont-Tremblant en grève

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…
Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Sans contrat de travail depuis bientôt 13 mois, les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs…
La grève reprend chez Urgences-santé

La grève reprend chez Urgences-santé

Les répondantes et les répondants médicaux d’urgence (RMU) ainsi que le personnel administratif d’Urgences-santé sont de…
Vote de grève générale illimitée à l’unanimité chez Autobus Yves Séguin

Vote de grève générale illimitée à l’unanimité chez Autobus Yves Séguin

Le Syndicat du transport scolaire Autobus Yves Séguin & Fils–CSN a adopté un mandat de grève…
Grève des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud

Grève des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud

Les membres du Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud­­­ (CSN) vont déclencher une grève de…

Conflit de travail

2019-04-17_PS-5_tremblant_CSN

Ville de Mont-Tremblant en grève

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de la Ville de Mont-Tremblant–CSN s’est doté d’une banque de six jours de grève, une première dans son histoire. Sans contrat de travail depuis décembre 2016, le syndicat se bat notamment contre la modification des horaires et échelles salariales, l’abolition de l’horaire d’été et pour une meilleure conciliation travail-famille et loisirs. « Cette grève est l’occasion pour nous de démontrer la force que nous avons lorsque nous décidons collectivement de nous mobiliser pour de meilleures conditions de travail », a déclaré le président du syndicat, Kuang Selao. À la suite des deux premières journées de grève, les 4 et 5 avril, une manifestation a eu lieu le 15 avril devant l’hôtel de ville. « Nous sommes très fiers de pouvoir compter sur la solidarité des syndicats des Laurentides et sur celle de la CSN en entier », a-t-il conclu.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket