Ville de Mont-Tremblant en grève

Articles récents

Le Front commun confirme l’adoption de l’entente de principe

Le Front commun confirme l’adoption de l’entente de principe

Au terme des consultations menées auprès de 420 000 travailleuses et travailleurs du secteur public, le…
Les employés municipaux des loisirs et de la culture adoptent un mandat de GGI

Les employés municipaux des loisirs et de la culture adoptent un mandat de GGI

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs municipaux de la…
Les syndicats de la FSSS–CSN entérinent l'entente de principe sectorielle

Les syndicats de la FSSS–CSN entérinent l'entente de principe sectorielle

Les travailleuses et les travailleurs représentés par la Fédération de la santé et des services sociaux…
Entente de principe pour les chargé-es de cours de l’Université Laval

Entente de principe pour les chargé-es de cours de l’Université Laval

Une entente de principe est intervenue tard hier soir entre le Syndicat des chargées et chargés…
Les profs de cégep acceptent le projet de règlement conclu avec Québec

Les profs de cégep acceptent le projet de règlement conclu avec Québec

À la suite de la consultation des 61 assemblées générales représentant l’ensemble des profs du réseau collégial,…
Transport scolaire : le ministre Drainville doit intervenir

Transport scolaire : le ministre Drainville doit intervenir

Réunis devant l’Assemblée nationale lors d’une manifestation sur l’heure du midi, la Confédération des syndicats nationaux…

Conflit de travail

2019-04-17_PS-5_tremblant_CSN

Ville de Mont-Tremblant en grève

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de la Ville de Mont-Tremblant–CSN s’est doté d’une banque de six jours de grève, une première dans son histoire. Sans contrat de travail depuis décembre 2016, le syndicat se bat notamment contre la modification des horaires et échelles salariales, l’abolition de l’horaire d’été et pour une meilleure conciliation travail-famille et loisirs. « Cette grève est l’occasion pour nous de démontrer la force que nous avons lorsque nous décidons collectivement de nous mobiliser pour de meilleures conditions de travail », a déclaré le président du syndicat, Kuang Selao. À la suite des deux premières journées de grève, les 4 et 5 avril, une manifestation a eu lieu le 15 avril devant l’hôtel de ville. « Nous sommes très fiers de pouvoir compter sur la solidarité des syndicats des Laurentides et sur celle de la CSN en entier », a-t-il conclu.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket

À LA UNE

Le Point syndical  automne 2023