Structure militante

Le comité national de la condition féminine est un comité confédéral ayant pour mandat de soutenir les militantes engagées dans la cause des femmes. Le comité se réunit au moins trois fois l’an pour échanger et partager de l’information. Son mandat général a été voté lors de sa mise en place au congrès de la CSN en 1974 :

  • Poursuivre l’étude de l’oppression spécifique des femmes et préparer des dossiers spéciaux;
  • Surveiller l’évolution des conventions collectives sur les questions spécifiques à la condition féminine;
  • Diffuser le rapport de la condition féminine à chacun des congrès de la CSN et autres dossiers;
  • Susciter la formation de comités de condition féminine dans les syndicats locaux, les fédérations et les conseils centraux;
  • Assurer la coordination entre ces comités et leur fournir l’appui nécessaire à leurs activités;
  • S’assurer que la CSN, ses services et ses instances contribuent et participent à la lutte des femmes, entre autres, en favorisant la création de comités régionaux, l’organisation de sessions de formation, la diffusion de l’information, l’élaboration de dossiers spéciaux sur différents aspects de l’oppression des femmes et sur les luttes à entreprendre;
  • Voir à initier des luttes sur les revendications spécifiques des femmes;
  • S’assurer qu’un effort particulier soit fait dans le cadre des activités du comité de la condition féminine pour rejoindre et sensibiliser les travailleuses du secteur industriel.

La coordination de la condition féminine est formée des responsables à la condition féminine de toutes les fédérations et de tous les conseils centraux affiliés à la CSN, en plus des membres du comité national de la condition féminine – CSN. Elles se rencontrent au moins deux fois par an.

De plus, la condition féminine de la CSN travaille avec divers groupes de femmes, entre autres pour l’organisation de la Journée internationale des femmes ou de la Marche mondiale des femmes. Également, nous participons à différentes coalitions comme le Comité consultatif femmes en développement de la main-d’œuvre, le Collectif 8 mars, la Coalition pour la conciliation famille-travail-études, etc.