Voici : taxonomy-csnqc_syndicat.php

STT en CPE de l’Outaouais, section La Ribambelle d’Aylmer

À la suite du dépôt de la requête en accréditation, le 18 décembre 2020, le Syndicat des travailleurs (euses) en Centre de la petite enfance de l’Outaouais S.T.C.P.E.O. – CSN section CPE La Ribambelle d’Aylmer a été accrédité pour représenter :

« Toutes les personnes salariées au sens du Code du travail »

Ce groupe de travailleuses et travailleurs, oeuvrant dans le domaine des centres de la petite enfance, a décidé très majoritairement de quitter la FIPEQ – CSQ, qui n’arrivait pas à négocier une convention collective satisfaisante. Rappelons que leur convention collective était échue depuis le 1er mars 2019. C’est avec conviction que ces travailleuses et travailleurs ont choisi de joindre les rangs de la CSN pour un syndicat plus fort.

Ce nouveau syndicat sera affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux, au Conseil central des syndicats nationaux de l’Outaouais et, bien entendu, à la Confédération des syndicats nationaux.

STT en CPE de l’Outaouais, section La Cigale et la Fourmi

À la suite du dépôt de la requête en accréditation, le 22 février 2021, le Syndicat des travailleurs (euses) en Centre de la petite enfance de l’Outaouais S.T.C.P.E.O.–CSN section CPE La Cigale et la Fourmi a été accrédité pour représenter :

« Toutes les salariées et tous les salariés au sens du Code du travail »

Ce groupe de travailleuses et travailleurs, oeuvrant dans le domaine des centres de la petite enfance, a décidé très majoritairement de quitter la FIPEQ-CSQ, qui n’arrivait pas à négocier une convention collective satisfaisante. Rappelons que leur convention collective était échue depuis le 1er mars 2020. C’est avec conviction que ces travailleuses et travailleurs ont choisi de joindre les rangs de la CSN pour un syndicat plus fort.

Ce nouveau syndicat sera affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux, au Conseil central des syndicats nationaux de l’Outaouais et, bien entendu, à la Confédération des syndicats nationaux.

STT en CPE de l’Outaouais, section Grande Rivière (FSSS–CSN)

À la suite du dépôt de la requête en accréditation, le 14 février 2018, le Syndicat des travailleurs (euses) en centre de la petite enfance de l’Outaouais – CSN section CPE Grande Rivière a été accrédité pour représenter : « tous les salariés au sens du Code du travail ».

Ce groupe de travailleurs, oeuvrant dans le domaine des centres de la petite enfance, a décidé très majoritairement de se joindre à la CSN.

Ce nouveau syndicat sera affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux, au Conseil central des syndicats nationaux de l’Outaouais et, bien entendu, à la Confédération des syndicats nationaux.

STT en CPE de l’Outaouais, section La Jonglerie

À la suite du dépôt de la requête en accréditation, le 30 avril 2017 , le Syndicat des travailleurs(euses) en Centre de la petite enfance de l’Outaouais S.T.C.P.E.O – CSN section La Jonglerie a été accrédité pour représenter : « Toutes les personnes salariées au sens du Code du travail ».

Ce groupe de travailleuses et travailleurs, oeuvrant dans le domaine du service de garde à la petite enfance , a décidé très majoritairement de se joindre à la CSN.

Ce nouveau syndicat sera affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux, au Conseil central des syndicats nationaux de l’Outaouais et, bien entendu, à la Confédération des syndicats nationaux.

Le CPE Cornemuse en grève générale illimitée

Depuis 6 h 30 ce matin, les syndiquées du CPE Cornemuse de Gatineau seront en grève générale illimitée pour protester contre l’intransigeance de l’employeur dans les négociations qui s’étirent depuis plus de deux ans maintenant. La convention collective venait à échéance le 31 mars 2011.

« L’employeur veut nous forcer à effectuer une bonne partie des heures pour le travail pédagogique pendant les heures normales de travail, alors que nous devons déjà nous occuper des enfants », dénonce Lyne Perron, présidente du Syndicat des travailleuses des CPE de l’Outaouais, qui regroupe 21 accréditations, dont celle du CPE Cornemuse.

Cette question des heures pédagogiques constitue l’enjeu majeur de la négociation puisque la question salariale fait déjà l’objet d’une entente de principe. Cette demande survient alors que l’employeur tente à nouveau de justifier ses demandes avec les difficultés financières du CPE. « Ça fait déjà deux négociations que nos membres laissent tomber leurs demandes pour permettre au CPE de construire une nouvelle installation ou pour régler un contexte financier difficile. C’est assez ! » lance Mélanie Beauchamp, déléguée de la section locale du syndicat au CPE Cornemuse, qui a obtenu l’appui de 100 % des travailleuses pour la grève.

Par ailleurs, l’employeur ne peut pas continuer de prétendre que les 2,25 heures payées aux deux semaines pour effectuer la surveillance des enfants pendant la période du dîner constitueraient un gain pour le syndicat, puisqu’il s’agit tout simplement de se conformer aux normes en vigueur, qui prévoient des ratios éducatrice/enfants. Le CPE ne respecte toujours pas ces ratios. « Cette situation a d’ailleurs provoqué une grande inquiétude lors d’une évacuation à la suite d’une fuite de gaz qui est survenue pendant l’heure du midi », insiste la déléguée syndicale.

Le syndicat souligne que les conditions de travail au CPE Cornemuse sont inférieures à la moyenne dans le secteur. De plus, les CPE du Québec ont obtenu un meilleur soutien du gouvernement pour les heures consacrées à la pédagogie en 2012. « Nous ne voulons plus subir les conséquences du fait que les gestionnaires du CPE Cornemuse échouent là où la majorité des CPE réussit à trouver des solutions et à offrir des conditions supérieures aux nôtres à leurs travailleuses », précise Mélanie Beauchamp.

À propos de la FSSS-CSN

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), affiliée à la CSN, représente près de 130 000 membres, ce qui en fait une force grandissante du syndicalisme au Québec. Elle est présente dans les centres de la petite enfance et les services de garde en milieu familial, dans les ressources intermédiaires et de type familial, dans les centres d’hébergement privés et religieux, dans les organismes communautaires, dans les services préhospitaliers d’urgence ainsi que dans le réseau public de la santé et des services sociaux. Près de 80 % des membres qui la composent sont des femmes.

À propos de la CSN

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s’engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.