Négociations à la SAQ

Photo : Luc Bessette
25 juin 2018

5500 travailleuses et travailleurs votent la grève

Ce mandat a été voté par les membres, à scrutin secret, dans une proportion de 91 %. Les journées de grève seront utilisées au moment opportun, en fonction de l’évolution des négociations.

À l’issue d’une tournée de trois semaines en assemblée générale provinciale, le syndicat représentant notamment les employé-es de toutes les succursales de la SAQ a obtenu le mandat de déclencher jusqu’à six jours de grève afin de faire débloquer les négociations pour le renouvellement de la convention collective. Ce mandat a été voté par les membres, à scrutin secret, dans une proportion de 91 %. Les journées de grève seront utilisées au moment opportun, en fonction de l’évolution des négociations.

Pour la présidente du Syndicat des employé(e)s de magasins et de bureaux de la SAQ (SEMB–SAQ–CSN), Katia Lelièvre, le message est on ne peut plus clair. « Après 16 mois de négociation, la SAQ maintient encore toute une série de demandes de reculs à différents chapitres de notre convention collective. Nous négocions pour améliorer notre sort comme la conciliation famille–travail, pas pour reculer ! Nos membres ont parlé. Nous ne souhaitons pas de conflit de travail mais nous refusons aussi d’aggraver la situation. »

Environ 70 % des membres du SEMB–SAQ–CSN travaillent à temps partiel ou occasionnellement. Ceux-ci souhaitent diminuer la précarité, avoir plus de stabilité et par le fait même s’assurer des revenus décents et plus prévisibles. Les propositions de la SAQ vont complètement en sens inverse. Les questions financières n’ont pas encore été abordées en négociation.

Le président de la Confédération des syndicats nationaux, Jacques Létourneau appuie sans réserve les salarié-es de la SAQ. « Le succès de la SAQ, c’est d’abord l’engagement de ses employé-es. C’est courageux de leur part de choisir de se tenir debout pour défendre leur droit à une vie de famille et à un revenu décent. La SAQ doit saisir cette occasion pour convenir d’un règlement satisfaisant. Ils ont droit à ce respect de leur employeur ».

Quant à la présidente de la Fédération des employé-es de services publics (FEESP–CSN), Nathalie Arguin, elle salue le message clair envoyé par les salarié-es. « Nous pouvons être très fiers de ce que les employé-es de la SAQ ont construit au fil des années. Les demandes patronales ont été reçues comme une insulte. Grâce à leur travail, la SAQ bat des records. Les gestionnaires de la SAQ qui empochent des bonis grâce à cette performance doivent leur témoigner plus de respect ! »

À propos

Le SEMB-SAQ (CSN) représente les 5500 travailleuses et travailleurs des magasins et des bureaux de la SAQ. Il est affilié à la Fédération des employé-es de services publics (FEESP–CSN) et à la Confédération des syndicats nationaux (CSN).

 

Source : Syndicat des employé(e)s de magasins et de bureaux de la SAQ (FEESP–CSN)

 

← Précédent Une annonce qui manque de vision à long terme 22 juin 2018
Suivant → Une première convention collective CSN adoptée à 92% 26 juin 2018
Partager
Dossiers
    Aucun dossier n'est associé à ce document.
Région
  • L'ensemble du Québec
Source
Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Pour information
Luc Bessette
Information–CSN
514 703-0775 ou luc.bessette@csn.qc.ca

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/5500-travailleuses-et-travailleurs-votent-la-greve/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.