Compressions budgétaires au CSSS Cléophas-Claveau

1 août 2014

Des diminutions de services absolument inacceptables

Le syndicat de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) s’oppose à la diminution des services qui apparaîtront en raison des compressions budgétaires au CSSS Cléophas-Claveau. Le syndicat s’inquiète particulièrement de la situation au point de service de L’Anse-Saint-Jean, où des abolitions de postes auront un impact direct sur les services.

Le syndicat de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) s’oppose à la diminution des services qui apparaîtront en raison des compressions budgétaires au CSSS Cléophas-Claveau. Le syndicat s’inquiète particulièrement de la situation au point de service de L’Anse-Saint-Jean, où des abolitions de postes auront un impact direct sur les services.

Des coupes dans les services à L’Anse-Saint-Jean

L’employeur du CSSS a récemment annoncé que des compressions auront lieu sur le territoire du CSSS. Le syndicat FSSS s’inquiète particulièrement de la situation au point de service de L’Anse-Saint-Jean. L’employeur a annoncé que des suppressions de postes auraient lieu dans les soins infirmiers, dans les services psychosociaux et dans les services administratifs.

« Ces compressions qui touchent les professionnel-les en soins auront un impact direct sur la quantité de services donnée à la population. Cela aura pour conséquence de réduire les services à L’Anse-Saint-Jean, alors que les services équivalents pour la population sont à plus de 65 kilomètres », explique Marie-Josée Tremblay, présidente du syndicat FSSS du CSSS Cléophas-Claveau.

« Le gouvernement a le culot de nous dire que ces compressions n’ont pas d’impact sur les services. Comment peut-il défendre cela devant ce qu’on voit au CSSS? Il faut absolument mettre un terme à ces vagues successives de compressions et trouver d’autres solutions pour assurer la pérennité de nos services publics de santé et de services sociaux », lance Gaston Langevin, vice-président régional de la FSSS-CSN.

Rappelons que le CSSS a largement fait sa part dans les dernières années et que le syndicat a fait tout en son pouvoir pour réduire l’impact des compressions sur les services à la population. « Nous avons revu l’organisation du travail et fait notre part. Nous devons maintenant alerter la population sur les impacts de cette nouvelle vague de compressions, parce que c’est maintenant elle qui sera directement touchée », poursuit Marie-Josée Tremblay.

Ces compressions s’ajoutent à celles des autres CSSS de la région. On évalue à plus de 10 millions le montant des compressions régionales pour l’année en cours. La FSSS interviendra sur la place publique pour dénoncer ces compressions dans la région.

« Avec les organisations membres du front commun, nous nous engageons dans une négociation pour préserver les services publics et pour accentuer la reconnaissance du personnel du réseau de la santé et des services sociaux. Pour nous, la négociation sera un bon moment de proposer des solutions pour préserver nos services publics », de conclure Gaston Langevin.

À propos de la FSSS-CSN

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) compte près de 130 000 membres dans les secteurs public et privé. La FSSS est la plus grande organisation syndicale dans le secteur de la santé et des services sociaux. La FSSS-CSN agit en faveur d’une société plus équitable, plus démocratique et plus solidaire.

← Précédent Gaza-Québec solidarité : Grande manifestation de la société civile québécoise 31 juillet 2014
Suivant → La CSN, le choix de milliers de professionnel-les en soins 5 août 2014
Partager
Région
  • Saguenay–Lac-Saint-Jean
Source
Confédération des syndicats nationaux (CSN)

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/des-diminutions-de-services-absolument-inacceptables/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.